PSG : Galtier sort le fouet et inaugure le loft parisien

PSG : Galtier sort le fouet et inaugure le loft parisien

Icon Sport

Le nouvel entraîneur du PSG, soutenu par son Nasser Al-Khelaifi, a fermement prévenu qu'il n'y aurait aucun passe-droit dans le vestiaire. Christophe Galtier réclame aussi une coupe sombre dans son effectif.

En décidant la fin des années « bling-bling » au Paris Saint-Germain, le président du club de la capitale faisait le constat terrible que 11 ans après le rachat par le Qatar, le PSG avait laissé les commandes du projet à des joueurs qui pour certains abusaient totalement de la situation. Si en ce jour de présentation du nouvel entraîneur parisien il n’était pas question de cibler précisément des joueurs, il est évident que Neymar, Mauro Icardi et quelques autres ont eu les oreilles qui sifflaient mardi midi. Sans citer personne, Christophe Galtier, approuvé par Nasser Al-Khelaifi a courtoisement, mais fermement prévenu que désormais ceux qui sortiront de la ligne de conduite édictée par le PSG seront directement sanctionnés. Les anniversaires trop arrosés, les gastros sorties de nulle part et autres motifs exotiques pour manquer un entraînement ou se pointer en retard au Camp des Loges ne seront plus considérés comme des excuses valables. L’ancien entraîneur de Nice a été recruté aussi pour serrer la vis et il va le faire.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

S’exprimant plusieurs fois sur ce sujet du règlement interne au vestiaire, Christophe Galtier ne tourne pas autour du pot. « Par rapport aux objectifs définis, on doit avoir un projet commun sans aucun compromis. Je ne vais pas révolutionner le vestiaire, je vais observer, écouter et je sais que j'aurai l’appui de tout le monde pour prendre les décisions que je devrais prendre à partir du moment où un des joueurs, et quel que soit le joueur, ne se pliera pas à ce qu’est le projet. Il n'y aura aucun compromis là-dedans (...) Il est important d’avoir le soutien et l’appui de son président par rapport à cela. La manière de travailler avec Luis, c'est qu’il n’y a aucun compromis. L'exigence, le travail, le respect et l'équipe avant toute chose. Il y aura comme dans tout groupe quelques manquements, mais on fera en sorte qu’il y en ait le moins possible. Les décisions seront prises, il n'y aura aucun joueur au-dessus de l’équipe. Mon objectif n’est pas de leur apprendre à tirer du pied gauche, du pied droit, mais que cette somme de talent devienne une grande équipe avec une grande force. Je suis déterminé à faire en sorte que cette équipe soit très soudée, exigeante, déterminée pour faire la plus grande saison possible. S’il y a malheureusement des joueurs qui sortent de ce cadre-là, ils seront écartés. De quelle manière ? Cela restera en interne, mais pas un joueur sera au-dessus de ce que doit être le groupe et la position du groupe », a prévenu le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain, qui a ensuite évoqué le fameux loft, ou groupe d’entraînement décalé.

Un effectif trop large au PSG, ça va se régler

Pour Christophe Galtier, il est clair que son effectif actuel est beaucoup trop large, et il a fait savoir qu’il ne voulait pas travailler avec une telle armée mexicaine, ce que Luis Campos va régler d’une manière ou d’une autre. « Je pense que l'effectif doit être réduit, on en a beaucoup parlé avec la direction. On ne peut pas avoir des joueurs qui ne jouent pratiquement pas. Un joueur qui ne joue pas est un joueur malheureux. Mais on va faire en sorte de trouver la bonne taille de l’effectif pour que tout le monde puisse participer à cette saison » a précisé l’entraîneur parisien, lequel s’est évidemment bien gardé de parler de loft ou d'évoquer les heureux élus qui devront ranger leurs affaires et trouver un club loin du PSG durant ce mercato estival.