PSG : Leonardo et Tuchel, la guerre à cause du covid ?

PSG : Leonardo et Tuchel, la guerre à cause du covid ?

Photo Icon Sport

L’officialisation des trois cas de coronavirus au PSG a tendu l’ambiance dans la hiérarchie du club. Entre Leonardo et Thomas Tuchel notamment.

Après avoir frappé plusieurs équipes de Ligue 1, dont Lyon et Marseille, le coronavirus a sévi à Paris. Ou plutôt à Ibiza ! Après un séjour sur l’île des Baléares, Angel Di Maria, Leandro Paredes et Neymar ont été testés positifs au Covid-19. Un événement dont le club parisien se serait bien passé. D’autres joueurs se trouvaient également avec les trois contaminés, c’est le cas d’Ander Herrera, Keylor Navas, Maurco Icardi et Marco Verratti. Et ces derniers sont également susceptibles d’avoir contracté le virus. La tenue des matches contre Lens (10 septembre, 2e journée) et l’OM (13 septembre, 3e journée) est ainsi menacée. Il y a de quoi être tendu au sein du club.

Et L’Équipe explique que les trois cas positifs au coronavirus ont fait naître des tensions en interne. Le directeur sportif Leonardo a piqué une grosse colère. Quant à l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, cette nouvelle s’ajoute à sa frustration du report du match contre Lens prévu samedi dernier. Une demande faite pourtant par le club mais l’Allemand n’était pas de cet avis. De plus, l’ancien coach de Dortmund se plaint toujours d’avoir un effectif amoindri par les départs (Sergio Rico, Thomas Meunier, Thiago Silva, Tanguy Kouassi, Adil Aouchiche, Edinson Cavani et Eric-Maxim Choupo-Moting). A cela s’ajoute désormais la très forte probabilité de devoir se passer des trois joueurs positifs pour le match à Lens, si celui-ci est maintenu. Des absences de taille et qui font rejaillir la relation très compliquée entre Leonardo, qui n'a pas choisi Thomas Tuchel, et l'entraîneur allemand du Paris Saint-Germain qui ne porte pas beaucoup le directeur sportif brésilien dans son coeur. Si par malheur le PSG devait reporter ses deux matchs, nul doute que cela pourrait clairement partir en sucette.