PSG : Cavani ne prolonge pas, c’est une histoire d’argent

PSG : Cavani ne prolonge pas, c’est une histoire d’argent

Photo Icon Sport

L’annonce choc de cette deuxième quinzaine du mois de juin, c’est le désir affiché par Edinson Cavani de ne pas revenir à Paris.

Ni pour la reprise de l’entrainement ce lundi, ni pour la suite de la saison. Celle-ci se déroulera en effet après le 30 juin, date de la fin de son contrat, et le meilleur buteur de l’histoire du PSG n’a pas envie de prolonger pour deux mois. L’attaquant uruguayen aurait aimé avoir des assurances sportives et financières impossibles à tenir, notamment en cas de blessure, et en a profité pour annoncer à Leonardo qu’il ne disputerait pas les finales de Coupe ni la suite de la Ligue des Champions. En négociations avec plusieurs clubs, Cavani n’a trouvé aucun accord ferme, contrairement à Meunier qui va rejoindre le Borussia Dortmund. Mais selon Le Parisien, cette décision de laisser l’équipe en plan est le fruit d’une réflexion de longue date qui repose sur trois points.

Son traitement sportif injuste à ses yeux, quand il restait sur le banc sans avoir sa chance y compris quand Mauro Icardi n’était pas sollicité. L’attitude de ses dirigeants qui ne l’ont jamais soutenu ces derniers mois dans des périodes plus délicates pour lui. Et surtout, le fait que le PSG l’ait retenu contre son gré l’hiver dernier, quand il comptait s’engager à l’Atlético Madrid. Si selon plusieurs sources, le Paris SG avait bien donné son feu vert à un départ de Cavani, et que les demandes élevées de prime à la signature de son clan ont fini par refroidir le club espagnol, l’Uruguayen ne retient pas du tout cette version. Pour lui, selon Le Parisien, le PSG a tout fait pour ruiner son transfert à l’Atlético en demandant une indemnité beaucoup trop élevée (10, 15 puis 18 ME) pour faire capoter le deal. L’attaquant ne l’a pas oublié, et en veut beaucoup à Nasser Al-Khelaïfi et Leonardo, ce qui explique son départ par la petite porte en ce moment.