PSG : Boycotté à Paris, Rafinha rêve d'Espagne

PSG : Boycotté à Paris, Rafinha rêve d'Espagne

Très peu utilisé par Mauricio Pochettino, Rafinha envisage de quitter le PSG. Plusieurs clubs de Liga, dont l'Espanyol Barcelone, sont intéressés.

L'intersaison s'annonce mouvementée du côté de Paris. Alors que Neymar a prolongé, Kylian Mbappé laisse encore planer le doute sur son avenir. D'autres cas sont encore en suspens. Parmi eux, Rafinha. Dans les tous derniers instants du mercato 2020, le Brésilien rejoignait le PSG. Libéré de sa dernière année de contrat par le Barça, il n'avait rien coûté au club francilien. Une affaire en or pour Thomas Tuchel, qui appréciait énormément son profil et lui offrait beaucoup de temps de jeu. Mauricio Pochettino en revanche, n'a jamais été fan du joueur. Et cela se ressent, puisque l'Argentin ne compte absolument pas sur Rafinha. S'il a pris part à 31 rencontres de Ligue 1 cette saison, l'immense majorité se sont déroulées durant l'ère Thomas Tuchel. Une situation qui pousse le frère de Thiago Alcantara à se poser des questions sur son avenir.

Rafinha de retour en Liga ?

Lassé de son manque de considération au sein de l'effectif parisien, Rafinha envisage de claquer la porte. Et il ne manque pas de prétendants. D'après les informations révélées par France Football, plusieurs clubs espagnols sont intéressés par le profil du milieu parisien. Parmi eux, l'Espanyol Barcelone apparaît comme le plus chaud, et rêve de frapper un gros coup pour fêter son retour dans l'élite du football espagnol. Lié au PSG jusqu'en 2023, Rafinha ne sera probablement pas retenu par le club en cas d'offre correcte. Mauricio Pochettino ne compte pas sur lui, et l'arrivée d'un autre milieu de terrain (comme Miralem Pjanic) enverrait l'ancien du Barça encore plus loin dans la hiérarchie. Le club catalan pourrait d'ailleurs être le grand gagnant en cas de transfert de Rafinha. Car si le PSG n'a pas eu à dépenser le moindre centime pour s'offrir le Brésilien, plusieurs clauses existent entre les deux clubs. La première obligera Paris à payer la moitié des 3ME relatifs aux résultats parisiens en Coupe d'Europe. Enfin, le Barça a négocié un pourcentage à la revente de 35% sur un éventuel futur transfert. Indirectement, l'Espanyol pourrait bien rendre un fier service à son plus grand rival, actuellement dans le rouge financièrement.