PSG : Bielsa le contacte, Draxler lui raccroche au nez

PSG : Bielsa le contacte, Draxler lui raccroche au nez

Photo Icon Sport

De retour en Premier League après une saison sensationnelle sous les ordres de Marcelo Bielsa, Leeds United souhaite frapper fort au mercato.

Plus ambitieux que jamais, Leeds a d’ores et déjà bouclé les recrutements de Rodrigo en provenance du FC Valence ou encore d’Helder Costa, arraché à Wolverhampton pour 18 ME. Mais le très exigeant Marcelo Bielsa en veut toujours plus et selon les informations obtenues par RMC, l’ancien entraîneur charismatique de l’Olympique de Marseille s’intéresse de près à Julian Draxler, en fin de contrat dans un an. Titulaire avec l’Allemagne face à l’Espagne puis contre la Suisse lundi soir, l’ancien meneur de jeu de Wolfsburg ne figure pas dans les petits papiers de Thomas Tuchel. Et au vu de ses émoluments colossaux en France, il ne sera évidemment pas retenu par Leonardo cet été…

Mais selon Loïc Tanzi, Julian Draxler ne s’est pas montré emballé à l’idée de rejoindre Leeds. « Julian Draxler ne s’est pas montré, jusqu’à maintenant, réceptif à l’intérêt des Peacocks. A un an de la fin de contrat, l’ancien joueur de Schalke 04 ne souhaite pas quitter la capitale française où il s’est construit de solides attaches depuis son arrivée en 2017 » explique le journaliste, pour qui il n’y a donc que peu de chances de voir Julian Draxler sous les ordres de Marcelo Bielsa la saison prochaine. En parallèle, le Bayer Leverkusen étudie également la possibilité de recruter l’international allemand. Mais si l’on suit le raisonnement du milieu de terrain du Paris Saint-Germain, le cinquième de la dernière Bundesliga n'a également aucune chance. Leonardo, qui a répété dimanche soir sur Canal + qu’il souhaitait impérativement vendre et se délester de certains gros salaires, devra visiblement trouver d’autres solutions que celle de refourguer Julian Draxler. Des informations peu étonnantes dans la mesure où L'Equipe dévoilait ce lundi que l'Allemand avait des exigences très importantes pour quitter Paris à un an de la fin de son contrat, que cela soit sportivement ou financièrement.