PSG : Alaba et Paris, début des discussions en janvier ?

PSG : Alaba et Paris, début des discussions en janvier ?

Photo Icon Sport

Un an plus tard, le PSG pourrait combler le départ de Thiago Silva à Chelsea par la signature de David Alaba en provenance du Bayern Munich.

Durant tout l’été, Thomas Tuchel a réclamé du renfort en défense centrale afin de compenser numériquement les départs de Thiago Silva à Chelsea et de Tanguy Kouassi au Bayern Munich. L’entraîneur allemand, rarement en phase avec Leonardo en période de mercato… n’a pas été entendu. Et pour cause, le directeur sportif brésilien ne lui a pas ramené le moindre défenseur central puisque seuls Florenzi, Kean, Rafinha et Danilo Pereira ont rejoint les rangs du PSG. Une véritable frustration pour Thomas Tuchel, d’autant plus que l’Allemand ne sera sans doute plus dans la capitale la saison prochaine, au moment où le PSG pourrait réaliser un énorme coup dans ce secteur de jeu.

Effectivement, le journaliste Christian Falk croit savoir que le club de la capitale est plus que jamais dans le coup pour s’offrir David Alaba l’été prochain. Pour rappel, le défenseur autrichien du Bayern Munich sera en fin de contrat, et n’a toujours pas trouvé le moindre accord avec le champion d’Allemagne en titre. Selon l’insider allemand, deux clubs sont sur les rangs afin d’accueillir David Alaba lors du prochain mercato : Chelsea et le Paris SG. Pour l’heure, les Blues sembleraient avoir une longueur d’avance puisqu’il est indiqué que le club de Premier League a prévu d’entamer les négociations avec Pini Zahavi, l’agent de David Alaba, dès le mois de janvier. Mais le PSG étant également intéressé, Nasser Al-Khelaïfi et Leonardo pourraient en faire de même. De toute évidence, la venue de David Alaba réglerait un bon nombre de problèmes au PSG, d’autant que la star de la Bundesliga peut également jouer au poste de latéral gauche. Mais bien que libre, sa signature coûtera très cher à Paris, Alaba réclamant une prime à la signature d’environ 20 ME et un salaire annuel du même acabit…