PSG : Al-Khelaifi prêt à punir les Ultras ?

PSG : Al-Khelaifi prêt à punir les Ultras ?

Photo Icon Sport

Depuis vendredi soir, et les images des Ultras en bas du virage Auteuil, des ligues sportives s'offusquent et le PSG pourrait décider de passer à l'acte.

Après avoir réclamé une forte augmentation de la présence du public pour les finales des coupes nationales, et pour la reprise de la Ligue 1, la LFP vient de découvrir que les plus chauds supporters avaient pour habitude de se regrouper et de chanter. Pourtant, la Ligue de Football professionnel et d’autres ligues sportives sont montées au créneau pour se plaindre de l’attitude des membres du Collectif Ultras Paris vendredi soir lors du match PSG-Beveren. Et peu importe si les choses se sont arrangées durant la rencontre, la distanciation sociale se mettant peu à peu place, ce dimanche tout le monde se jette sur les « méchants » supporters, y compris le ministère des Sports. Dans Le Parisien, Pierre Barthélemy est cependant consterné par ces attaques. « C’est une hypocrisie totale, dans toutes les discussions menées au niveau national, les ultras ont toujours prévenu qu’ils se comporteraient comme des Ultras si on les laissait revenir au stade. A partir du moment où on les laissait revenir au stade, il était clair pour tout le monde qu’ils pourraient soutenir leur équipe à leur manière », fait remarquer l’avocat de l’Association de défense et d’assistance juridique des intérêts des supporteurs.

Cependant, face à cette polémique toujours facile lorsqu’il s’agit de cibler des supporters de football, Nasser Al-Khelaifi pourrait décider de frapper fort en fermant le Virage Auteuil pour la réception du Celtic mardi au Parc des Princes. « Une décision sera prise d’ici à lundi. Le club tirera les leçons de cette rencontre ou demandera des engagements », confie une source interne au Paris Saint-Germain. Du côté du Collectif Ultras Paris, on a cependant compris qu’il ne fallait pas donner du grain à moudre aux critiques et des décisions devraient être prises afin d’essayer de mieux gérer la situation dans les tribunes du Parc des Princes.