PSG : Al-Khelaïfi et Paris perdent 200 ME, Aulas s'inquiète

PSG : Al-Khelaïfi et Paris perdent 200 ME, Aulas s'inquiète

Photo Icon Sport

Depuis le début de la crise sanitaire et économique, le football français a pu compter sur un Nasser Al-Khelaïfi extrêmement présent.

Que cela soit pour défendre les intérêts du foot français auprès de Canal + ou de trouver des solutions afin de réduire l'impact de la crise sur les finances des clubs, Nasser Al-Khelaïfi a été présent et ne s’est pas démonté. Incontestablement, le boss du Paris Saint-Germain s’est imposé durant cette période comme l’un des hommes forts du football français. Et ce n’est pas Jean-Michel Aulas qui va dire le contraire puisque dans une interview accordée au Parisien, le président de l’OL a rendu un vibrant hommage à son homologue du Paris SG.

« Il a été hyper présent. J’ai découvert un Nasser qui voulait pendant cette crise absolument jouer un rôle de solidarité. Pas de sauveur parce qu’on ne l’est pas, pour le moment. Au contraire, on est dans le trou. Il a fait des efforts fantastiques de solidarité, de présence dans toutes les réunions. Il a essayé de trouver des solutions à son niveau. Je n’interpréterais pas la décision de la Ligue de lui confier avec des présidents un rôle auprès des diffuseurs car tout a été dit. Mais il a fait le maximum pour aider le football français » a indiqué Jean-Michel Aulas, par ailleurs inquiet pour les finances du PSG. « Le PSG apporte une caution et des moyens considérables au foot français pour essayer de se développer. Ils sont, comme Lyon, les plus grandes victimes de l’arrêt brutal du championnat. Pour Lyon, on aura perdu près de 100 millions d’euros de chiffres d’affaires. Je crains que pour le PSG ce ne soit le double ». Une situation financière d’autant plus délicate pour Paris que le club de la capitale n’a toujours pas trouvé d’accord avec ses joueurs au sujet de la baisse des salaires