PSG : 12ME exigés par Allegri, le Qatar lui montre la porte

PSG : 12ME exigés par Allegri, le Qatar lui montre la porte

Photo Icon Sport

Souvent cité comme potentiel remplaçant de Thomas Tuchel à Paris, Massimiliano Allegri a finalement raté le coche, en partie à cause de prétentions salariales jugées trop élevées.

Licencié le 24 décembre, Thomas Tuchel était sur la sellette depuis plusieurs mois déjà. Si Mauricio Pochettino a été choisi pour lui succéder, Massimiliano Allegri était également pressenti pour le poste. Sans club depuis son départ de la Juventus en 2019, l'Italien n'a jamais caché son intérêt pour le Paris Saint-Germain. Alors que les dirigeants parisiens hésitaient entre les deux hommes, Le Parisien révèle que deux facteurs ont fait pencher la balance en faveur de l'ancien coach des Spurs. Tout d'abord, le vestiaire n'était pas favorable à l'arrivée d'Allegri, ne voyant pas une réelle progression entre lui et Thomas Tuchel. Mais il y a également une autre donnée que Nasser al-Khelaïfi a pris en compte lors de son choix.

12ME par an, l'Emir du Qatar dit non à Allegri

Connu pour ses nombreux succès avec le Milan AC et la Juve, le transalpin réclamait un salaire net de 12 millions d'euros ! Une rémunération bien plus conséquente que ce que touchait Thomas Tuchel (7,5 millions). Dans un contexte économique difficile même pour les plus gros clubs, ces exigences ont été jugées trop importantes. Travaillant actuellement sur des dossiers coûteux comme la prolongation de Neymar et Mbappé, accorder un tel salaire à Allegri aurait certainement compliqué les choses. Bien qu'on ignore encore les détails du contrat de Mauricio Pochettino, on peut imaginer qu'il sera inférieur aux 12 millions nets réclamés par l'Italien. La preuve que même pour un club comme le PSG, tout n'est plus permis dans ces opérations, Mediapro et le covid s'étant associés pour porter un coup brutal au football français. Y compris pour le club le plus riche, et de loin, de notre championnat.