Mercato : Barcelone oublie Neymar avec un transfert XXL

Mercato : Barcelone oublie Neymar avec un transfert XXL

Photo Icon Sport

Pour les dirigeants de Barcelone, il sera primordial de se renforcer en attaque durant le prochain mercato. Dans cette optique, Neymar et Lautaro Martinez apparaissent comme des priorités…

Mais aussi bien pour recruter le meneur de jeu du PSG que pour convaincre l’Inter de lui céder l’avant-centre argentin, Barcelone devra mettre la main à la poche au mercato. En effet, les deux joueurs sont estimés à plus de 100 ME, une somme que le Barça n’est pas en mesure de sortir en cash en raison des problèmes financiers importants rencontrés par le club blaugrana. Raison pour laquelle, comme ce fût déjà le cas l’été dernier, Barcelone mise toujours sur de nombreux échanges de joueurs pour se renforcer sans trop dépenser. Et cette formule ne déplaît pas à l’Inter Milan dans le cadre du transfert de Lautaro Martinez, rapporte le journal Sport.

Lautaro échangé contre quatre joueurs ?

Pour le média espagnol, un énorme deal est en train de se négocier entre les dirigeants italiens et ceux du FC Barcelone. En effet, l’actuel leader de la Liga espagnole est prêt à inclure… quatre joueurs dans la transaction afin de convaincre l’Inter Milan de lui céder Lautaro Martinez. Une formule très alléchante pour Antonio Conte, lequel souhaiterait récupérer Arturo Vidal, Ivan Rakitic, Samuel Umtiti et le latéral gauche Junior Firpo dans l’opération. A en croire les informations récoltées par le journal, l’opération a des chances de se conclure même si du côté des observateurs italiens, on se demande bien avec quel argent l’Inter Milan pourrait assumer les salaires des quatre joueurs barcelonais précédemment cités. Surtout, il sera intéressant de voir si Rakitic, Umtiti, Firpo et Vidal sont tous d’accord sur le principe pour rejoindre l’Inter. Car au moment des négociations avec le PSG pour Neymar, c’est également ce point qui avait posé un problème, les stars du Barça n’appréciant pas vraiment d’être considérées comme de simples monnaies d’échange.