Kimpembe et le PSG, ça sent la fin !

Kimpembe et le PSG, ça sent la fin !

Icon Sport

Le Paris SG a ciblé deux défenseurs centraux pour cet été, et ce n’est clairement pas anodin. Presnel Kimpembe se dirige vers la sortie. 

Impossible de pointer du doigt un seul secteur du jeu après la catastrophique élimination face au Real Madrid, mais le PSG n’a pas été rassuré par sa défense à Santiago Bernabeu. La charnière Marquinhos - Kimpembe n’a pas pu respirer sous la pression espagnole, et le résultat a été décevant. Sur ce match, Sergio Ramos n’a pas pu être de la moindre utilité sachant que l’ancien du Real Madrid a passé quasiment toute sa saison à l’infirmerie. Le champion du monde 2010 a néanmoins envie de se refaire, et se prépare à honorer comme il se doit la deuxième année de son contrat au PSG. Ce sera aussi le cas du capitaine Marquinhos, qui n’a pas l’intention de quitter le navire alors qu’il est l’une des valeurs sures du Paris SG. En revanche, la donne est différente pour Presnel Kimpembe. Déjà agacé par le recrutement de Sergio Ramos, le défenseur parisien a profité de sa présence avec l’équipe de France pour lancer une phrase énigmatique sur son avenir, comme quoi il était à un tournant de sa carrière à 27 ans et qu’il posait forcément des questions.

Skriniar et Botman courtisés, ce n'est pas un hasard

Cette sortie n’a absolument rien d’anodin. En effet, Luis Campos recherche activement un défenseur central et a ciblé notamment Milan Skriniar et Sven Botman, qui ne viennent en général pas dans un club pour cirer le banc de touche. Selon Le Parisien, cette recherche démontre que le PSG a bien compris que Kimpembe avait envie de partir, et le champion de France ne souhaite pas se retrouver dépourvu pendant l’été. Surtout que la façon de faire de l’international français, qui prend les devants et menace d’un éventuel départ, a fortement déplu les dirigeants et à Luis Campos. Ce dernier entend ainsi faire passer un message et le récent capitaine des Bleus pourrait donc en faire les frais, alors que Chelsea suit le dossier de son avenir de près.