BRP dézingue un PSG niveau « Promotion d’Honneur » avec Rabiot

BRP dézingue un PSG niveau « Promotion d’Honneur » avec Rabiot

Photo Icon Sport

Le dossier Adrien Rabiot est revenu sur le haut de la pile du côté du Paris Saint-Germain et le jeune joueur français du club de la capitale a les oreilles qui sifflent depuis son passage dimanche à Téléfoot. Pour Bruno Roger-Petit, la manière dont le PSG se laisse embarquer dans des soucis sans fin avec Adrien Rabiot pose quand même la question de savoir si les dirigeants parisiens sont à même de gérer des cas plus compliqués que celui du milieu de terrain. Et notamment un certain Cristiano Ronaldo, dont le caractère est spécial.

« De qui parle-t-on ? D'un joueur de 20 ans qui a encore tout à prouver. D'un post-adolescent qui est encore le prolongement des ambitions d'une mère qui est aussi sa conseillère la plus influente. Le problème, en vérité, ce n'est pas que Laurent Blanc ou le président Al-Khelaïfi soit énervé ou en colère, le problème c'est de se retrouver dans une situation de mini-crise médiatique à cause d'un joueur qui n'est ni Di Maria, ni Verratti, ni Thiago Silva ou tout autre du même calibre. En clair, cette affaire révèle, en creux, que si le PSG veut devenir un très grand club, capable d'accueillir et gérer les égos et caprices des plus grandes stars, il lui faut déjà apprendre à dissuader un Rabiot de se comporter comme s'il était l'égal de Ronaldo ou Messi. Il est assez confondant de voir le PSG, si noble, si grand, si ambitieux, contraint de gérer les sautes d'humeur d'un jeune adulte en mal de repères avec moins d'autorité qu'un club de Promotion d'honneur.  Le club parisien va devoir continuer à apprendre à instaurer un rapport de force avec ses joueurs, du plus petit au plus grand, qui soit de nature à ne pas le voir retomber dans les pires travers des années Canal Biétry, quand Marco Simone, par exemple, pratiquait, dit-on, l'entrainement à la carte. Si Rabiot commence à faire des caprices en toute impunité, qu'est ce que cela donnerait avec Cristiano Ronaldo et son jet à 19 millions d'euros ? », écrit, sur son blog, Bruno Rog-Petit, agacé de l’attitude d’Adrien Rabiot, mais aussi des dirigeants du Paris Saint-Germain.