Aminata Diallo, le PSG et ses supporters roulés dans la farine ?

Aminata Diallo, le PSG et ses supporters roulés dans la farine ?

Coup de théâtre dans l'affaire de l'agression de Kheira Hamraoui. Suspectée dès le départ puis relâchée, Aminata Diallo voit les preuves s'accumuler contre elle. Après avoir reçu beaucoup de soutien au PSG. 

Outre l’affaire Paul Pogba, une autre histoire totalement extra-sportive concerne le football et ses internationaux. Même si en l’occurrence ce sont des joueuses de l’équipe de France qui sont concernés. Près d’un an après les faits, les enquêteurs avancent dans l’agression de Kheira Hamraoui et Aminata Diallo a été placée en détention provisoire alors que de nombreux éléments à charge sont apparus ces derniers mois, jusqu’à l’arrestation des suspects qui a permis de confirmer des liens. L’enquête aura été longue, et a même révélé qu’une deuxième agression d’Hamraoui était envisagée par la joueuse laissée libre par le PSG. Cette dernière était, malgré sa relaxe lors de sa première garde à vue, soupçonnée de vouloir nuire à sa coéquipière sur fond de rivalité sportive. L’Equipe révèle qu’elle avait tout de même tapé sur les moteurs de recherche pour savoir comment « casser une rotule » la veille de l’agression, et qu’elle avait menti sur de nombreux points pendant sa première garde à vue. 

Les supporters à fond derrière Diallo

Dans cette affaire, le PSG n’en sort pas grandi. Même s’il n’a pas voulus se mêler des suites judiciaires, il a mis à l’écart Hamraoui, qui est toujours sous contrat, et dont le statut de victime a été largement balayée. En revanche, Aminata Diallo a reçu de nombreux soutiens chez les joueuses et les supporters après sa relaxe après sa première garde à vue. Le CUP avait déployé une banderole « Aminata Diallo on te soutient fort » qui, avec le recul, fait mal. Les joueuses influentes du club avaient pris fait et cause pour Diallo, la star de la section féminine Marie-Antoinette Katoto ayant même demandé la mise à l’écart d’Hamraoui pour prolonger son contrat avec le PSG assurent L’Equipe et Le Parisien. En attendant, l’ancienne joueuse du FC Barcelone s’entraine seule, et a fait constater sa mise à l’écart du groupe professionnel par un huissier. De son côté, Diallo, qui envisageait de mettre un terme à sa carrière à seulement 27 ans, va devoir faire face à la justice.