PSG : Leonardo part en solo en Italie avec 90 millions dans les poches

PSG : Leonardo part en solo en Italie avec 90 millions dans les poches

A la recherche d’un milieu de terrain, le Paris Saint-Germain s’intéresse toujours à Sergej Milinkovic-Savic. Le milieu de la Lazio Rome est annoncé sur le départ et intéresse du beau monde sur le marché des transferts. Mais le club francilien serait prêt à miser beaucoup plus que la concurrence.

A travers les cibles énumérées dans les médias, on commence à identifier le profil recherché par le Paris Saint-Germain. Le club de la capitale est notamment cité parmi les courtisans de Paul Pogba, en fin de contrat à Manchester United, et du Monégasque Aurélien Tchouaméni, deux milieux de terrain athlétiques et « box to box ». Ces caractéristiques rappellent également les qualités de Sergej Milinkovic-Savic (27 ans) que Leonardo convoite depuis plusieurs années.

Leonardo ne lâche pas sa priorité

Le milieu de la Lazio Rome a souvent été désigné comme la priorité du directeur sportif. Il n’est donc pas étonnant de voir le dirigeant brésilien revenir à la charge cet été. D’après le quotidien italien La Repubblica, le Paris Saint-Germain fait partie des clubs prêts à profiter de la situation du Serbe. Le « Sergent », bien que sous contrat jusqu’en 2024, pourrait quitter la Lazio Rome cet été. Une occasion à saisir pour Manchester United et la Juventus Turin, dont l’entraîneur Massimiliano Allegri insiste pour intégrer Sergej Milinkovic-Savic à son effectif la saison prochaine.

La Vieille Dame tente donc de satisfaire son coach malgré des moyens limités. De l’autre côté des Alpes, on parle de différentes options avec un montant de 30 ou 50 millions d’euros, en plus de joueurs dans la transaction. Le nom du défenseur central passé par Rennes Daniele Rugani est notamment cité. Mais peu importe la formule choisie, les Bianconeri ne feront pas le poids face au Paris Saint-Germain, qui serait prêt à grimper jusqu’à 90 millions d’euros ! Suffisant pour convaincre le président Claudio Lolito ? Rien n'est moins sûr, le patron romain ayant déjà refusé d'énormes montants pour son joueur.