Vente OL : Textor dos au mur, une grosse surprise ce vendredi ?

Vente OL : Textor dos au mur, une grosse surprise ce vendredi ?

Contrairement à ce qui a été annoncé, l'OL ne devrait pas être racheté par John Textor ce vendredi. Pour le moment, ces reports sont acceptés dans le calme et ne provoquent aucune inquiétude. 

Ce vendredi, c’était jour de rachat pour l’Olympique Lyonnais. La date du 21 octobre avait été présentée comme définitive à la fin du mois de septembre, quand l’opération n’avait pas pu se boucler à temps. Mais le « closing », c’est à dire l’officialisation de la vente, n’aura probablement pas lieu, même si le Figaro souligne qu'aucune demande officielle de report n'a été effectuée. Une grosse surprise est donc possible avec le bouclage de l'opération à la date prévue, mais les dernières discussions n'en prenaient pas la tournure. Une situation qui interroge, même si elle ne génère pas encore de grosses inquiétudes. Dans ces cas de rachat avec plusieurs opérations impliquées, les retards peuvent arriver, surtout que les banques sont nombreuses et très attentives, notamment à la réduction de la dette par l’acquéreur. C’est sur ce point que cela a coincé pendant plusieurs semaines, quand les banques ont demandé des garanties sur les premiers remboursements qui ont nécessité des capitaux supplémentaires que l’Américain n’avait pas forcément prévu d’injecter aussi tôt. Il se murmure qu’une banque américaine freinait encore les opérations il y a peu, mais que tout a fini par s’arranger récemment. La communication de John Textor, qui a envoyé un message rassurant aux supporters de l’OL via un post sur son propre site internet, a en tout cas pu surprendre. 

Les propos rassurants, la vente c'est mieux

Même si Jean-Michel Aulas, qui n’est pas le dernier à prendre la parole pour faire connaitre son opinion, a pu être surpris, les propos positifs de l’homme d’affaire américain ont permis de rappeler que John Textor prenait cette opération très à coeur. Néanmoins, le fait que la date limite officielle soit dépassée n’est pas anodin, et selon Le Progrès, l’Olympique Lyonnais va être obligé de prendre également la parole dans les prochaines heures. Cela pourrait arriver d’ici lundi et l’ouverture de la bourse, pour dévoiler ce qu’il en est réellement de l’opération. Pour le futur propriétaire John Textor, ces délais de retard restent parfaitement logiques et normaux afin d’obtenir les fonds propres nécessaires au rachat. Il reste à savoir si Jean-Michel Aulas et le club rhodanien se permettront de rappeler qu’il y a quand même des dates qui ont été fixées à plusieurs reprises et ce depuis le mois de juin dernier tout de même. Surtout qu’après le rachat, l’OL doit en théorie bénéficier rapidement d’une enveloppe pour permettre à Laurent Blanc et les recruteurs lyonnais de se renforcer dès cet hiver sur le marché des transferts.