Vente OL, c'est quoi le problème !

Vente OL, c'est quoi le problème !

La vente OL stagne depuis des semaines désormais, sans que cela ne débouche sur de nouvelles informations, dans un sens comme dans l'autre. Aucun accord n'est en vue. 

La première case du calendrier de l’Avant a pu être ouverte ce jeudi 1er décembre, mais les supporters de l’Olympique Lyonnais attendent toujours de savoir à quelle sauce leur club sera mangé. La vente de l’OL est toujours en suspense, et le silence assourdissant commence à sérieusement inquiéter. La date du 17 novembre avait été la dernière retenue pour annoncer la cession à John Textor, qui attend toujours le feu vert de la Premier League pour la recomposition de sa holding propriétaire de plusieurs clubs dans le monde. Un imbroglio interminable malgré les messages rassurants livrés dans les deux camps. Mais la réalité, c’est que les actionnaires vendeurs, Pathé et IDG, ont désormais la possibilité de mettre un terme définitif aux négociations exclusives, le délai étant plus que dépassé. 

Cotation toujours suspendue pour OL Groupe

Cela fait désormais deux semaines que la cotation d’OL Groupe est suspendue, et selon l’AFP, les discussions sont toujours en cours mais aucun accord n’est en vue. Même l’examen réussi devant la DNCG n’a pas fait accélérer un processus qui semble bien long aux yeux des supporters, pour qui cela risque de compromettre les possibilités d’investissements sur le marché des transferts à cette allure. Le prochain évènement en vue est la réunion des actionnaires du 21 décembre, mais en dehors de cet ordre du jour, le conseil d’administration n’a pas prévu d’annonce particulière. La nomination de John Textor et Mark Affolter comme administrateurs d'OL Groupe est prévue, mais uniquement en cas de rachat entre temps.  

Si cela ne joue pas sur le moral des troupes avec un Laurent Blanc qui se prépare avec ses joueurs en Espagne pendant la Coupe du monde, les interrogations sont tout de même pesante sur la vie du club. Même si, du côté de John Textor et du club rhodanien, la communication est à son niveau minimum étant donnée la sensibilité du dossier, les derniers échos dans les deux camps se veulent toujours optimistes sur la finalisation de la vente. Mais plus le temps passe, et plus les questions se multiplient légitimement pour ce dossier qui a débuté pendant l’été et qui s’éternise. Mais les négociations ont tellement perduré désormais, que chacun a envie que cela aille à son terme. Si John Textor se remettrait probablement d’un échec dans ce rachat, la pilule serait tout de même difficile à avaler pour l’OL, dont deux des actionnaires majeurs ont décidé de claquer la porte il y a un peu moins d’un an de cela.