OL : Willian préfère le Brésil à Lyon, offre refusée !

OL : Willian préfère le Brésil à Lyon, offre refusée !

Le dossier Sardaz Azmoun ayant tourné au fiasco, l'Olympique Lyonnais a tenté de recruter Willian, l'attaquant d'Arsenal. Mais là encore, c'est un échec, le joueur brésilien ayant refusé l'offre de Juninho.

Le mercato de l’Olympique Lyonnais ressemble à un Grand Huit, avec ces derniers jours beaucoup plus de bas que de haut. Après les signatures de Xherdan Shaqiri et d’Emerson, les supporters de l’OL attendaient avec impatience la venue de Sardar Azmoun, l’attaquant iranien du Zénith Saint-Pétersbourg, les réseaux sociaux ayant fait de ce dernier la future star du Groupama Stadium. Mais comme dans le dossier André Onana, si l’accord avec le joueur a été rapide, celui avec le club a été plus long, avant de finalement se terminer brutalement par un échec. Si pour le gardien de but de l’Ajax, c’est son appétit financier qui a fait capoter le deal, pour Azmoun c’est l’incapacité du club russe à lui trouver un remplaçant qui a fait échouer un transfert qui paraissait être bien engagé. Et la responsabilité de Lyon, qui s’est lancé tardivement dans cette opération, est clairement engagée.

Lyon arrive trop tard à Arsenal pour son mercato

On peut aussi en dire de même pour Willian, l’expérimenté ailier brésilien d’Arsenal, qui était le plan B de l’Olympique Lyonnais. Si l’on en croit L’Equipe, ces derniers jours, et sentant que les choses ne seraient pas simples avec Sardar Azmoun, Juninho avait contacté Willian et les Gunners afin de connaître les conditions d’un transfert. Un choix validé également par Peter Bosz. Même si le joueur a étudié l’offre de l’OL, il a rapidement fait savoir à ses interlocuteurs français qu’il ne donnerait pas suite à l’offre d’un contrat de deux ans. Pour Willian, le club de Ligue 1 s’est lancé dans le mauvais temps, le joueur de 33 ans ayant déjà dit oui aux Corinthians, ce qui lui permet de finir tranquillement sa carrière au Brésil. Exit donc Azmoun et Willian, Juninho et Jean-Michel Aulas ont un peu plus de 24 heures pour aller chercher l'attaquant tant attendu par Peter Bosz.