OL : Valbuena balance sur Aouar et le gang des Lyonnais

OL : Valbuena balance sur Aouar et le gang des Lyonnais

Icon Sport

Sans victoire après trois journées de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais tente de faire le ménage dans son effectif. Cette initiative aurait dû venir beaucoup plus tôt selon Mathieu Valbuena, qui accuse les joueurs formés au club rhodanien de tirer l’équipe vers le bas.

La fin de mercato pourrait être animée du côté de l’Olympique Lyonnais. Si l’entraîneur Peter Bosz attend toujours du renfort, la direction espère également conclure quelques départs après la mise à l’écart du défenseur central Marcelo. A l'image du Brésilien, d’autres Gones comme le milieu offensif Rayan Cherki et l’attaquant Islam Slimani seraient devenus indésirables en raison de leur comportement. Un coup de balai validé par Mathieu Valbuena, persuadé que les joueurs sont responsables du début de saison manqué. A commencer par ceux formés au club.

« Aouar sur courant alternatif »

« Les joueurs ont une grande responsabilité, a analysé l’ancien Lyonnais sur RMC. Aujourd'hui, avec tout le talent qu'il y a dans cette équipe... Depuis pas mal d'années, Lyon stagne trop. C'est une question de mentalité. Il y a trop de joueurs qui sont dans le confort, qui sont toujours en instance de départ en début de saison et ils ne partent pas. Je pense à Aouar qui est sur courant alternatif. Il y a aussi d'autres joueurs comme Cherki qui, malgré sa jeunesse, n'a pas toujours un bon comportement. »

« Je pense que Lyon a aujourd'hui une très belle équipe. Je n'ai pas eu de problèmes avec des joueurs formés à Lyon mais je pense qu'ils s'installent souvent dans un confort. Ils sont chez eux, ils sont dans leur ville. Après, peut-être que je ferais pareil aussi, ce n'est peut-être pas évident. Mais de ce que je vois aujourd'hui, il y a du talent, de la qualité. Tu ne peux pas proposer un spectacle comme ça. Le club a pris des décisions fortes mais ça aurait dû venir bien avant », a regretté Mathieu Valbuena, dont les critiques risquent de ne pas plaire à tout le monde dans le vestiaire rhodanien.