OL : Une offre pour Boateng s'envole pour une raison humiliante

OL : Une offre pour Boateng s'envole pour une raison humiliante

Icon Sport

Recruté l'an dernier pour apporter de l'expérience dans le vestiaire de l'Olympique Lyonnais, Jérôme Boateng ne colle plus au projet initié par Jean-Michel Aulas. Son transfert est impératif.

Le 1er septembre 2021, l’Olympique Lyonnais se réjouissait d’annoncer la signature de Jérôme Boateng, le défenseur international allemand laissé libre par le Bayern Munich. Ce dernier venait rejoindre Xherdan Shaqiri, arrivé quelques semaines avant, et Juninho pouvait donc estimer qu’il avait réussi deux jolis coups afin d’apporter des joueurs ayant du vécu au sein de l’effectif de Peter Bosz. Un an plus tard, tandis que l’international suisse a vite été exfiltré vers la Major League Soccer, Jérôme Boateng est toujours à l’OL où le joueur à l’immense palmarès a un an de contrat. Mais c’est une évidence, l’entraîneur néerlandais ne compte pas sur lui pour la saison prochaine, et les agents du défenseur de 33 ans ont été autorisés à démarcher des clubs éventuellement intéressés par l’ancien Munichois. Si une signature dans un « grand » club est totalement hypothétique, Jérôme Boateng ayant malheureusement confirmé avec Lyon que le Bayern ne s’était pas trompé en ne le prolongeant pas, des clubs sont venus aux renseignements.

Boateng reste à Lyon pour l'instant 

Ces derniers jours, on a notamment évoqué l’intérêt de deux équipes qui évoluent dans le championnat de Turquie et où on souvent friand de ce genre d’opérations qui peuvent être, parfois, payantes. Mais à en croire Bild Sport, qui suit toujours de près l’actualité de l’international allemand, les réponses faites aux représentants de Jérôme Boateng sont plutôt gênantes. En effet, du côté de Galatasaray, cité comme un vrai point de chute pour le joueur lyonnais, on ne veut pas entendre parler d’un défenseur dont l’entraîneur du club stambouliote estime qu’il est « trop lent » et plus vraiment au niveau attendu pour un tel joueur. Pour Trabzonspor, qui voulait payer 50% du salaire et un prêt par l’Olympique Lyonnais, c’est cette fois Jérôme Boateng qui a dit non, estimant qu’il n’avait rien à faire dans le club. Informé de cela, le club turc a immédiatement retiré son offre, estimant que le défenseur ne valait pas plus.