OL : Un crash mais zéro cash, le dossier Aouar s'enlise

OL : Un crash mais zéro cash, le dossier Aouar s'enlise

Houssem Aouar a refusé la dernière offre de prolongation de l'OL, et se dirige tranquillement vers un départ libre en fin de saison. Triste fin. 

Où est passé le Houssem Aouar qui portait l’Olympique Lyonnais jusqu’en demi-finale de la Ligue des Champions, pendant un Final 8 spectaculaire à Lisbonne, en 2020 ? L’international français a depuis disparu de la circulation, entre ses difficultés sur le terrain, notamment dans la finition, ses pépins physiques, et ses choix de carrière qui apparaissent désormais comme discutables. Jusqu’à présent, malgré un bon de sortie dans sa poche depuis deux ans et une mise à prix qui ne cesse de baisser, de 50 ME à désormais 10 à 15 ME, le numéro 8 lyonnais a tout refusé. Le Progrès explique que cet été, le Benfica Lisbonne lui a fait une offre importante, avec notamment un salaire de 3 millions d’euros nets, sans parvenir à le convaincre, alors que la Ligue des Champions dans une équipe ambitieuse aurait été au rendez-vous.

Le Bétis en janvier, dernier espoir

Tout indique qu’Aouar ne prolongera pas son contrat à Lyon, ce qui a le don d’agacer ses dirigeants. Même si ces derniers ne peuvent plus lui proposer un engagement sur le long terme (l’offre était de deux ans), ou un salaire digne des meilleurs joueurs du club, ce qu’il n’est  plus. Il reste désormais une seule solution, celle d’un départ au mois de janvier. Le Bétis Séville, qui est sur ses rangs depuis cet été, représente la destination idéale pour se relancer. A 24 ans, avec seulement 27 minutes de temps de jeu cette saison, Houssem Aouar attendra-t-il d’être totalement libre pour mieux choisir son futur club ? C’est une forte probabilité, sauf si l’envie de jouer, et de changer d’air, devaient être plus fortes. Pour le moment, cette fin de contrat à l’OL en eau de boudin s’annonce en tout cas comme un véritable fiasco pour Lyon, qui risque de ne pas récupérer un seul centime avec celui qui a été pendant longtemps l’un de ses plus grands espoirs.