OL : Thiago Mendes reste à Lyon, Flamengo sous le choc

OL : Thiago Mendes reste à Lyon, Flamengo sous le choc

Présents en Europe depuis plus d'une semaine, les deux dirigeants de Flamengo sont repartis au Brésil et n'ont pas avancé au mercato, notamment dans le dossier Thiago Mendes. Le club sud-américain espère que Lyon craquera, mais a du mal à y croire.

Titulaire samedi contre Brest, pour le premier match de la saison de l’Olympique Lyonnais, Thiago Mendes n’a pas réellement convaincu. Remplacé à l’heure de jeu par Islam Slimani, le joueur brésilien n’a pas affiché le visage d’un joueur épanoui au moment de s’installer dans les tribunes du Groupama Stadium. Il est vrai que l’ancien joueur de Lille n’a pas masqué son désir de repartir au Brésil où son épouse est actuellement. Mais si le club de Flamengo est bien venu rencontrer les dirigeants de l’Olympique Lyonnais, aucun accord n’a été trouvé pour un transfert de Thiago Mendes. Il est vrai que l’OL veut du cash dès maintenant et pas un accord un peu tordu et très favorable au club de Rio de Janeiro. Résultat, Marcos Braz et Bruno Spindel, les deux dirigeants de Flamengo, sont désormais rentrés au pays sans le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais.

Thiago Mendes a prévenu Peter Bosz, il veut quitter Lyon

Cependant, la presse brésilienne annonce que si le dossier est mal engagé, Flamengo n’a pas totalement refermé la piste Thiago Mendes, les dirigeants brésiliens étant convaincus que Jean-Michel Aulas et Juninho pourraient baisser leurs exigences financières. L'Olympique Lyonnais souhaite un transfert sous forme de prêt mais avec une option d'achat obligatoire à hauteur de 9 millions d'euros. Une offre qui est jugée excessive par le club brésilien, ce qui abouti à un blocage total dans cette possible opération. Le milieu de terrain sera donc encore à la disposition de Peter Bosz pour le déplacement de dimanche à Angers (13h sur Prime Video), même si l'entraîneur néerlandais de l'OL a reconnu après la rencontre face à Brest que Thiago Mendes voulait partir.