OL : Silence les Bad Gones, Aulas tape du poing sur la table

OL : Silence les Bad Gones, Aulas tape du poing sur la table

Photo Icon Sport

Le président de l'Olympique Lyonnais a répondu ce mercredi à un communiqué des Bad Gones qui s'en prenaient avec virulence à Rudi Garcia et à ceux qui l'ont nommé au poste d'entraîneur.

A quelques heures du très attendu match entre l’OL et l’OM, en quart de finale de la Coupe de France, les Bad Gones ont publié un communiqué via les réseaux sociaux. Pour la plus puissante association de supporters de l’Olympique Lyonnais, il est désormais temps de se poser les bonnes questions du côté des bureaux d’OL Groupe. « Mi-octobre, les objectifs en championnat étaient quelque peu réajustés dans le temps : il fallait revenir sur le podium au soir de la 19ème journée. Non seulement cet objectif de mi-saison n'a pas été atteint mais pire, en ce mercredi 12 février l'écart s'est encore creusé et paraît, à ce jour, incommensurable. De 4 points de retard sur l'actuel 2ème, notre club que nous soutenons corps et âme en compte aujourd'hui 16. Comment cela peut-il être possible ? Comment un entraîneur recruté pour ses capacités à redresser à court terme notre équipe peut-il avoir accéléré la décadence visible au classement ? Que personne ne nous prenne pour plus idiots que nous sommes : oui, mi-octobre l'OL était 17ème et a "gagné" 8 places au classement. Même si nous ne revendiquons pas des qualités d'analystes de la performance sportive infaillibles, nous savons être factuels et pragmatiques : les divers classements (général, à domicile, etc...) ne peuvent être remis en cause aujourd'hui. Et les 2 parcours dans les coupes nationales ne sauraient masquer toutes les lacunes (...) De ce fait, il serait de bon ton que la direction du club se focalise sur la situation préoccupante qui est la nôtre, en arrêtant de prendre ses plus fidèles amoureux pour ce qu'ils ne sont pas », écrivent notamment les Bad Gones, visiblement très mécontents et pas décider à tout gober.

En réponse à cette charge brutale, Jean-Michel Aulas a été très virulent ce mercredi après-midi en conférence de presse. « Je ne peux pas les rassurer, parce que vous, les journalistes, participez avec un certain nombre d’autres au bashing anti-OL. Et quand on a un certain nombre de résultats positifs, vous les occultez complètement en parlant de la qualité de jeu. Mais moi j’étais au Parc des Princes dimanche, et les actions de jeu qui ont amené les buts de l’OL et qui auraient pu amener le troisième but étaient exceptionnelles. J’étais à côté du directeur sportif du PSG, Leonardo, qui m’a dit: « il y a une qualité de jeu à Lyon qui permet d’espérer un certain nombre de choses tout à fait positives. » Moi je prétends que la qualité de jeu est bien meilleure aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a quelque temps, et qu’on est en phase de progression. Si on nous coupe les ailes avant qu’on joue les matchs, ça va être difficile. Si par contre on nous laisse faire et qu’on discute à la fin des résultats sportifs, économiques et stratégiques du club, à ce moment-là on pourra tirer des enseignements de choses qui ne sont pas des impressions, mais des réalités », a lancé le président de l’Olympique Lyonnais, qui n’est pas loin de voir un complot anti-OL dans lequel les Bad Gones sont tombés. Le résultats du Lyon-Marseille ce mercredi soir permettra de détendre l'atmosphère, ou pas, du côté du Groupama Stadium.