OL : Shaqiri victime d'un cliché de footix

OL : Shaqiri victime d'un cliché de footix

Icon Sport

Pressenti pour débuter ce dimanche face à Strasbourg (20h45), Xherdan Shaqiri est attendu au tournant à l’Olympique Lyonnais.

Recruté en provenance de Liverpool au mercato, l’international suisse doit booster l’attaque de l’OL. Trop juste pour débuter à Nantes avant la trêve, Shaqiri a cette fois de bonnes chances d’être titulaire pour la réception du Racing Club de Strasbourg au Groupama Stadium. A cette occasion, l’ancien attaquant de Liverpool et du Bayern Munich sera logiquement très surveillé. Son explosivité et la vitesse de ses courses seront notamment observées de près, alors que certains observateurs estiment que sa musculature hors du commun ne sont pas forcément des atouts. Interrogé à ce sujet par Eurosport, Paolo Rongoni a tué ce cliché.

Trop musclé, ce n'est pas un problème

« La réflexion selon laquelle on devient lent en faisant de la muscu est complètement périmée » explique l’ancien préparateur physique de Rudi Garcia à Rome, Marseille et enfin à Lyon, avant de poursuivre. « Aujourd'hui, ça correspond à la vision d'un sportif de bar. À ceux qui pensent ça, il faudrait demander pourquoi les plus grands sprinteurs font de la muscu du matin au soir. Et leur expliquer que la puissance et la vitesse sont directement liées à la force. Avoir une musculature développée, ça aide à être fort et explosif. Et dans le football moderne, c'est quelque chose de plutôt positif. Si Shaqiri a de telles qualités du point de vue de la force et de la musculature, c'est peut-être qu'il a des défauts dans d'autres domaines, et que ce sont ces défauts qui causent les blessures. La blessure est toujours le fruit d'un déséquilibre. C'est peut-être lié à sa façon de travailler également. Mais je ne m'inquiète pas pour son passage à Lyon » a analysé l’ancien préparateur physique de Rudi Garcia, convaincu par la réussite à venir de Xherdan Shaqiri dans la capitale des Gaules.