OL : Sans Gonalons, il n’y a pas de leader à Lyon

OL : Sans Gonalons, il n’y a pas de leader à Lyon

Photo Icon Sport

Ce dimanche à Lille, Lyon a clairement perdu le Nord. Dans le jeu tout d’abord, dans l’engagement ensuite, et dans une fronde envers l’arbitre qui a provoqué deux expulsions, et mis l’équipe en difficulté sur cette rencontre, mais aussi pour la suivante face à Paris. L’OL a-t-il perdu les pédales sur le plan mental en raison de l’absence de son métronome Maxime Gonalons ? Claude-Arnaud Rivenet, consultant d’OL TV, le pense, lui qui estime qu’outre sa valeur de joueur, le milieu de terrain des Gones permet aussi de canaliser l’effectif, ce que Samuel Umtiti, son remplaçant dans ce rôle, n’a clairement pas su faire.

« C’est le plus mauvais match de la saison dans le contenu. Cela a été triste d’un côté comme de l’autre. On a commencé à jouer en étant à 10 contre 11. Il y a eu beaucoup de déchets techniques. On a été dominés dans les duels. On a été punis car on n’a pas mis les ingrédients nécessaires notamment en première période. Le foot, c’est un tout. L’absence du leadership de Max (Gonalons) a manqué. Il y a eu trop de cartons pour contestations. L’OL s’est exposé. La frustration née du match de Coupe de la Ligue face au PSG avec le même arbitre a certainement joué dans les comportements. C’est un coup d’arrêt. C’est plus qu’une défaite car Monaco gagne et cela va être compliqué. On a 10 points de retard sur Monaco, pour moi, c’est trop, surtout en recevant le PSG dimanche prochain. Et avec des absents. On verra qui pourra jouer. Il va manquer du monde », a reconnu Claude-Arnaud Rivenet, pour qui l’OL pourrait payer très cher cette défaite et ces deux cartons rouges.