OL : Peter Bosz viré fin août ? Il a droit à un mois à l'essai

OL : Peter Bosz viré fin août ? Il a droit à un mois à l'essai

Icon Sport

A une semaine de la reprise de la saison de Ligue 1, l'OL s'offre une dernière sortie de gala puisque Lyon affrontera l'Inter Milan. Pour Peter Bosz, l'heure est venue de valider ses choix. 

L’OL vit un été assez spectaculaire que ce soit sportivement ou dans les coulisses. Jean-Michel Aulas a tenu ses promesses en faisant revenir, dans l’euphorie générale, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, mais le président de l’Olympique Lyonnais a également validé la vente du club à John Textor, le milliardaire américain acceptant que JMA reste à son poste exécutif pendant au moins trois ans. Désormais, place au sportif, et cette fois l’OL n’a pas d’autre choix que de finir la saison à une place européenne. C’est peu dire que la huitième place de la saison passée, avec un jeu indigne d’un club comme Lyon, a choqué les tribunes du Groupama Stadium. Cependant, Peter Bosz n’a pas été sacrifié, et cela alors même que l’entraîneur néerlandais n’a pas atteint les objectifs fixés. Persuadés que Bosz était tout de même l’homme qu’il fallait, les dirigeants lyonnais l’ont donc confirmé dans ses fonctions, mais jusqu’à une certaine limite.

L'OL a un calendrier facile en août, attention danger

Car si Peter Bosz est sorti relativement indemne du fiasco 2021-2022, il a cette fois un effectif à même de permettre à l’Olympique Lyonnais d’évoluer dans les hauteurs du classement de Ligue 1, sa seule compétition cette saison avec la Coupe de France puisque l’OL ne jouera pas l’Europe. Cependant, comme l’explique Hervé Penot, le technicien néerlandais sait que si les choses commencent mal en Championnat, alors cela pourrait vite lui valoir de passer à la trappe. « Les décideurs ont redonné sa chance à Bosz, confiants dans le fait qu'il trouvera enfin la clé, un choix surprenant, mais qui se révélera peut-être comme la victoire de la patience, d'une certaine vision du foot. Mais l'entraîneur se sait sur un siège éjectable en cas de mauvais résultats en août », explique le journaliste. Durant ce premier mois de Ligue 1, l’OL affrontera Ajaccio, Lorient, Troyes et Reims, il est vrai que si face à ces équipes Lyon ne prend pas de gros points, on voit mal Jean-Michel Aulas rester les bras croisés. Au moins les choses sont claires.