OL : Peter Bosz viré, Aulas s’active !

OL : Peter Bosz viré, Aulas s’active !

Deux défaites de suite, et le crédit de Peter Bosz fond comme neige au soleil. Sans une victoire de prestige face au PSG dans une semaine, l’entraineur néerlandais pourrait être viré par l’OL. 

Après un début de saison marqué par des résultats encourageants, l’OL pique du nez. Deux déplacements et deux défaites, à Lorient contre une équipe en forme (3-1) et à Monaco face à une formation qui sera une rivale pour les places européennes que Lyon veut retrouver (2-1). Avec à chaque fois, un sentiment d’impuissance de la part de Peter Bosz, qui ne trouvait pourtant pas grand chose à redire à la prestation des siens sur le Rocher. « J'ai vu beaucoup de bonnes choses, sauf les 3 points. On a perdu sur deux coups de pied arrêtés. Dommage. Il faut continuer à travailler. On a eu des occases nettes en seconde mi-temps, les joueurs n'ont pas lâché », a livré l’entraineur néerlandais, qui est en train de griller des jokers après celui déjà largement entamé de la saison passée sans qualification européenne. 

Une victoire contre le PSG ou la porte

Pour le moment, Peter Bosz a toujours la confiance de ses dirigeants. Du moins de façade. Car Jean-Michel Aulas s’est fixé comme ambition de retrouver l’Europe, peu importe l’entraîneur sur le banc. Deux informations sont ainsi révélées par Le Quotidien du Sport, pour qui le maintien de Peter Bosz passe désarmais par une victoire de prestige sur le PSG. Dans le cas contraire, son remplacement aurait lieu pendant la trêve internationale fin octobre. La contre-performance face à Monaco a en tout cas conforté JMA que la configuration actuelle empêchait Lyon de se mêler à la lutte pour le podium. Et le président de l’OL a déjà une idée en tête, puisqu’il a rencontré Laurent Blanc pour discuter d’une prise de fonction rapide du Cévenol. Ce dernier avait failli rejoindre Lyon il y a quelques années, avant que Rudi Garcia ne lui pique le poste lors du dernier entretien. Le « Président » envisageait déjà d’arriver avec Franck Passi, sachant que son fidèle adjoint Jean-Louis Gasset est le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, et donc pas libre. En tout cas, c’est du concret, Peter Bosz doit sentir le vent du boulot si l’OL continue de chuter en championnat dans les prochaines journées.