OL : Peter Bosz remonté, une recrue pour le calmer ?

OL : Peter Bosz remonté, une recrue pour le calmer ?

Icon Sport

Avant d’aborder une semaine à deux matchs, dont le derby face à l’ASSE en Ligue 1 dimanche prochain, Peter Bosz ne reçoit que des mauvaises nouvelles au sein de l’Olympique Lyonnais…

Le club rhodanien a vécu un week-end compliqué. Alors que l’OL voulait enchaîner une deuxième victoire de suite en L1 au Groupama Stadium contre Lorient samedi, Lyon a buté sur les Merlus (1-1). Mais lors de cette rencontre, les Gones ont lâché bien plus que deux points. Hormis la perte d’Emerson, qui a écopé d’un carton rouge discutable en début de match et qui va donc être suspendu pour le derby à Saint-Etienne, Peter Bosz a perdu plusieurs joueurs sur blessure. Parmi eux, Jason Denayer et Islam Slimani vont être absents pendant un petit moment. Sorti à la 19e minute de jeu, juste avant l’ouverture du score de Lorient, le défenseur central souffre d’un problème musculaire. Comme l’attaquant, remplacé à la 77e après avoir effectué son entrée en jeu à la mi-temps. Selon les informations de L’Equipe, le Belge et l’Algérien sont d’ores et déjà forfaits pour les deux prochains matchs de l’OL, contre Brondby en Europa League jeudi et face à Sainté en L1. Ils effectueront ainsi leur retour après la trêve internationale du mois d'octobre. 

Un joker médical pour l’OL ?

En attendant, pour compenser ces nouvelles absences, Peter Bosz va devoir se creuser la tête. Car dans le même temps, l’OL devra aussi faire sans Moussa Dembélé, Tino Kadewere, Malo Gusto, Jeff Reine-Adélaïde ou Jérôme Boateng, victime d'une petite entorse samedi soir. À cause de cette cascade de blessés, l’entraîneur néerlandais va continuer de se plaindre du rythme des matchs de son équipe. « Je l'avais dit en amont : nous sommes la seule équipe en France qui a joué quatre fois d'affilée après seulement deux jours de repos entre les matchs », avait pesté Bosz en conférence de presse d’après-match samedi. Désormais, le successeur de Rudi Garcia va devoir bricoler pour composer un onze de départ digne de l’OL. Ou peut-être qu’il changera d’avis en réclamant un joker médical sur le mercato à Jean-Michel Aulas et à Juninho.