OL-OM : Aulas le provoque, Eyraud stoppe les gamineries

OL-OM : Aulas le provoque, Eyraud stoppe les gamineries

Photo Icon Sport

En pleine pandémie de coronavirus, Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud se sont affrontés ce week-end sur les réseaux sociaux et par presse interposée.

Dans l’émission Téléfoot dimanche matin, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a été contraint d’intervenir pour calmer les tensions. « Je leur demande de reprendre leur calme, d'être comme tous les français qui vont lutter chacun à leur manière dans la vie de tous les jours. Je leur demande de se calmer et d'être digne, ce sont deux grands dirigeants mais là ce n'est pas qualificatif (...) Le seul ennemi aujourd'hui c'est le virus » a indiqué le boss du foot français, pour qui l’heure n’est clairement pas aux embrouilles de cours de récréation, et encore moins aux projections en tout genre concernant la fin ou non de la saison en cours de Ligue 1.

Cela n’a toutefois pas empêché Jean-Michel Aulas de remettre de l’huile sur le feu dimanche après-midi, en provoquant une nouvelle fois son meilleur ennemi Jacques-Henri Eyraud. A plusieurs reprises, le président de l’OL s’est notamment payé le patron de l’OM en faisant référence aux déclarations de « JHE » il y a plusieurs semaines sur les éventuels changements des règles du football. « Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM, veut s'inspirer du jeu vidéo FIFA : Quand je pense à cela j’imagine la réaction des vrais fan de foot:d grâce arrêtons avec les donneurs de leçons » ou encore « Eyraud propose que le foot s'inspire de FIFA et que certains buts valent "2 points : Est ce sérieux ? » a publié Jean-Michel Aulas sur Twitter dimanche après-midi. Les provocations de trop pour Jacques-Henri Eyraud, visiblement atterré par le niveau intellectuel de ce clash ridicule puisque selon L’Equipe, le président de l’Olympique de Marseille a pris la décision de ne plus répondre à Jean-Michel Aulas, ni dans la presse, ni sur les réseaux sociaux. Une sage décision qui devrait faire l'unanimité chez les supporters... des deux camps.