OL : Memphis, Al-Khelaïfi et le Qatar, Aulas se confie

OL : Memphis, Al-Khelaïfi et le Qatar, Aulas se confie

Président de l’Olympique Lyonnais beaucoup plus discret qu’à une époque, Jean-Michel Aulas s’est longuement confié à l’AFP sur les sujets du moment. 

Le dirigeant lyonnais a bien évidemment été interrogé sur le choc en approche face au PSG, qui servira de nouveau test pour les deux équipes dans la course au titre. Jean-Michel Aulas a tenu à rendre hommage à la qualité de cette équipe parisienne, et notamment au travail de son président Nasser Al-Khelaïfi, même si le dirigeant qatari possède des moyens financiers inédits dans le championnat de France. « Avec le Qatar, qui est une puissance financière et culturelle très importante, il a construit un PSG surpuissant. Il a réussi 90% de sa mission, qui est de construire un grand club et de gagner des titres. Il lui reste à gagner la C1 et l'an dernier, il en était très proche (défaite en finale, ndlr), même si l'OL était aussi dans le dernier carré. Cette année, il est bien parti pour rapporter beaucoup de points à la France (à l'indice UEFA) mais aussi gagner la C1. En tous les cas, j'en fais mon favori pour cette année. Il est évident, pour nous, qu'il y a une grosse différence économique entre les deux (OL et PSG). Je pense que c'est à nous de trouver les solutions pour être compétitif », a confié à l’AFP le président de l’OL, qui verrait très bien le PSG être capable de faire signer Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi cet été. A condition que le club de la capitale en ait vraiment l’envie. 

En parlant de star, celle de l’OL est plus que jamais sur le départ. Memphis Depay n’a jamais accepté les offres de son club pour prolonger son contrat, et se prépare à filer en Italie ou en Espagne pour poursuivre sa carrière sans rapporter un seul euro. Une vraie déception pour Aulas, qui croit encore un coup de théâtre possible dans ce dossier. « Pour Memphis, je rêve qu'il accepte notre proposition qui est toujours d'actualité à la fin de saison. Memphis apporte tellement, il est impliqué directement sur 23 buts (14 buts, 9 passes en L1). La proposition restera toujours d'actualité et si nous sommes champions, pourquoi pas ? S'il devait partir, la logique serait de recruter pour lui trouver un remplaçant mais ce serait la mission de Juninho », a prévenu le patron de l’OL, qui sait que ce dossier sera éminent prioritaire tant Memphis Depay a une importance capitale dans les résultats lyonnais cette saison. Mais pour le moment, tout le monde est concentré sur cette fin de saison, et cette course pour le titre.