OL : Lyon remercie le grand Nasser Al-Khelaifi

OL : Lyon remercie le grand Nasser Al-Khelaifi

Au moment de partager l’argent de CVC Capital Partners entre les clubs de Ligue 1, le Paris Saint-Germain s’est montré généreux en acceptant de réduire sa part. Une générosité saluée par le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas.

Pour la Ligue de Football Professionnel, l’accord avec CVC Capital Partners n’était qu’une étape. Le fonds d’investissement s’est engagé à racheter 13 % des parts de la nouvelle société commerciale pour 1,5 milliard d’euros. Restait alors à déterminer comment serait réparti l’argent entre les pensionnaires de Ligue 1. Finalement, le Paris Saint-Germain, avec un total de 200 millions d’euros, a récolté le plus gros montant. Mais d’après le président de la Ligue Vincent Labrune, le club francilien aurait pu réclamer beaucoup plus.

Le PSG a été raisonnable, la Ligue 1 apprécie

« Le club le moins en risque de tous, pour des raisons évidentes, c'était le PSG, confiait le dirigeant à L’Equipe. Il a fallu le convaincre de l'opportunité de réaliser ce projet. Paris était en droit de revendiquer, selon toutes les études, entre 300 et 350 millions d'euros car il participe à 34 % des revenus de la L1. Mais il a fait le choix de descendre sa quote-part à 200 millions d'euros, soit 17 % du total, pour que tout l'écosystème puisse bénéficier du projet. En fait, c'est Paris qui perd le plus. » Une belle preuve de solidarité de la part du président Nasser Al-Khelaïfi, dont l’homologue de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas s’est montré reconnaissant.

« Nasser Al-Khelaïfi a accepté de façon très fair-play cette proposition pour nous permettre d’avoir suffisamment de fonds pour trouver une clef de répartition qui puisse convenir à tout le monde, a confirmé le patron des Gones à RMC. Sans cette position, il aurait été très compliqué d’arriver à un accord à l’unanimité. Depuis des mois, Nasser parle de solidarité de tous pour permettre notre développement. Il a joint les actes aux paroles. On est très reconnaissant que le PSG ait fait cet effort. Nasser a compris qu’il fallait un championnat fort pour être vraiment solide. C’est tout à son honneur de soutenir le collectif. » Voilà qui devrait légèrement redorer l’image du club parisien.