OL : Lyon ne connait pas la crise, et lâche 140 ME

OL : Lyon ne connait pas la crise, et lâche 140 ME

Président emblématique de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a déjà prévenu qu’il ne tiendrait pas la barre éternellement.

Depuis quelques années, le dirigeant rhodanien construit un véritable empire autour de son club, avec la volonté de lui assurer des revenus sur le long terme afin de mieux rivaliser avec le gratin européen. La construction du Groupama Stadium en est la face la plus visible, mais il y a aussi beaucoup d’autres projets qui voient le jour. Malgré la crise économique et sanitaire, OL Groupe a décidé de maintenir tous ses investissements à moyen terme. Que ce soit l’Académie de Tennis, le Pôle de Loisirs et surtout la construction de l’Arena. Ce stade couvert de 16.000 places est prévu pour accueillir 100 évènements par an, et sera intégralement la priorité d’OL Groupe. Un investissement de 140 ME qui a été confirmé par le directeur général de l’OL dans Le Parisien. 

« Nous maintenons nos investissements pour saisir les opportunités de demain qui permettront à nos activités de repartir. Chaque fois que nous dévoilons de nouveaux projets, à l’image de l’Arena, le fort engouement du public nous encourage à persévérer dans ce sens tout en tenant compte des retours qui nous sont faits en matière environnementale et sociale pour que notre modèle s’inscrive dans le sens de l’histoire », a ainsi expliqué Thierry Sauvage, persuadé que ces investissements permettront à l’OL de se doter d’une source de revenus encore supérieure, même s’il faudra pour cela attendre 2023. En attendant, OL Vallée se dotera d’un pole de loisir complet dans quelques mois, et son académie de tennis avec 22 courts verra le jour à l’été 2022.