OL : Lyon-Juventus, et soudain un terrible doute !

OL : Lyon-Juventus, et soudain un terrible doute !

Photo Icon Sport

Contrairement à ce qu'indiquait il y a quelques jours l'Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, des médecins affirment qu'OL-Juventus a contribué à propager le coronavirus.

La semaine passée, interrogée sur les éventuelles répercussions dans l’épidémie de Covid-19 de la présence de 3.000 supporters italiens pour le match OL-Juventus, l’ARS avait été très claire : « Dans les 14 jours qui ont suivi le match du 26 février, les investigations menées individuellement pour chaque cas de Covid-19 confirmé biologiquement n’ont pas mis en évidence de cas en lien avec le match. » Mais un médecin affirme que tout cela est faux et qu’effectivement cette rencontre de Ligue des champions a eu des effets notables dans la propagation du coronavirus. Pour le Dr Marcel Garrigou-Grandchamp, qui s’exprime dans Le Progrès, les chiffres confirment sa thèse.

« Ceux qui défendaient le maintien du match, avec la venue de 3.000 tifosi à Lyon, argumentaient en précisant que Turin n’est pas la Lombardie. Ce qui est une ânerie pour ceux qui s’intéressent au foot, le club de Turin drainant des supporters dans toute l’Italie voire même au-delà ! Exactement deux semaines plus tard on assistait à une explosion des cas de Covid-19 sur le Rhône », explique le médecin généraliste, membré, de la Fédération des Médecins de France, qui fait remarquer que la courbe des cas positifs a explosé deux semaines après le match OL-Juventus dans le Rhône alors que la progression est plus classique en Isère et en Haute-Savoie. Il n’empêche, pour l’Agence Régionale de Santé, rien ne prouve que cette hausse est liée au match de Ligue des champions.