OL : Lyon a des comptes en béton, on ne se moque plus d'Aulas

OL : Lyon a des comptes en béton, on ne se moque plus d'Aulas

Photo Icon Sport

Tandis que la menace d'un crash majeur du football français est dans l'air, l'Olympique Lyonnais semble avoir l'assurance d'échapper au pire.

Il y a trois semaines, s’exprimant dans Le Monde, Jean-Michel Aulas avait fait part de son inquiétude concernant une crise majeure pour le football français suite à l’arrêt de la Ligue 1. A l’époque, c’est surtout la partie liée à une possible saison blanche qui avait fait du bruit, le patron de l’Olympique Lyonnais ayant évidemment mis son club en avant au cas où le Championnat n’allait pas à son terme. Mais Jean-Michel Aulas avait également confié qu’il était inquiet pour la survie de nombreux clubs au cas où la L1 s’arrêtait là, ayant bien compris que les diffuseurs ne paieraient pas la totalité de ce qu’ils doivent. Si l’on en croit L’Equipe, si le boss de l’Olympique Lyonnais a des craintes pour certains clubs, l’OL devrait de son côté ne pas s’écrouler.

Car même si Jean-Michel Aulas a souvent été moqué, notamment par les supporters 2.0 de l'OL,  pour la mise en avant des résultats financiers de son club, c’est grâce à tout ce travail que Lyon devrait échapper à un bug majeur. « Plus des deux tiers d’OL Group, la holding qui chapeaute le septuple champion de France, sont détenus par des actionnaires solides. Holnest, le Family Office de Jean-Michel Aulas, possède 28 %, le groupe Pathé 19,5 %, et le fonds d’investissement chinois IDG Capital Partners, particulièrement sa branche IDG European Sports Investment qui a injecté 100 M€ en 2017, environ 20 %. À leur échelle, ces actionnaires doivent sûrement trembler avec la crise. Mais ils en profitent également pour racheter des actions d’OL Group en Bourse, comme dernièrement à hauteur de 30 000 au 20 mars à … 2,31 € l’unité. Avec une fortune personnelle estimée à 600ME, Aulas reste un des barons du foot français », explique le quotidien sportif. Alors oui l'Olympique Lyonnais va souffrir, mais le club rhodanien ne risque pas un défaut de paiement, et en cette période très agitée, c'est déjà une belle réussite.