OL : Les promesses de Bosz ne sont pas tenues, il accuse !

OL : Les promesses de Bosz ne sont pas tenues, il accuse !

Icon Sport

L’Olympique Lyonnais n’a remporté qu’un match pour le moment, et dans la difficulté. Nicolas Puydebois se base sur ce qu’il a vu et il est pour le moment très déçu. 

Si Juninho a rassuré les supporters en fin de mercato avec les arrivées de Xherdan Shaqiri, Emerson Palmieri et Jérôme Boateng, le bilan du début de saison reste alarmant. L’équipe de Peter Bosz n’a remporté qu’un seul de ses quatre matchs de championnat alors qu’elle a affronté Brest, Angers, Clermont et Nantes. D’autant que l’OL a souffert pour tenir le résultat à la Beaujoire (1-0). Le consultant d’Olympique et Lyonnais, Nicolas Puydebois, a exprimé sa frustration quant au début de saison des Lyonnais. Il estime que l’OL aurait dû prendre plus de points avec ce calendrier et surtout la philosophie de jeu promise par l’entraîneur néerlandais peine à se mettre en place.

« Entre les paroles et les actes, il y a quand même un monde pour l’instant »

« On est loin du compte sur le plan comptable. A mon sens, l'Olympique lyonnais avait un début de saison plutôt abordable pour un club de ce standing. J’espérais beaucoup mieux, plus de points et de victoires. Je reste un peu sur ma faim. On est encore un peu loin des discours tenus par le coach. Entre les paroles et les actes, il y a quand même un monde pour l’instant. On sent que ça travaille, que ça se met en place, mais tout est encore très perfectible. Il y a un vrai problème d’équilibre défensif, de maîtrise des matches. On veut une équipe joueuse mais l'OL est très souvent en difficulté. La dernière rencontre (Nantes, 0-1), elle est gagnée car Anthony Lopes fait une belle prestation. Mais on l’avait dit, pour que la philosophie de Peter Bosz se mette en place, cela demandera du temps, et en effet, il en faudra avec les joueurs qui composent actuellement l’effectif », a lâché l’ancien gardien de but. Les recrues pourraient bien apporter de la sérénité à l’OL dans les prochaines semaines, qui en a bien besoin car l'automne va être chargé. Avec l'Europa League et la Ligue 1, Lyon va jouer tous les trois jours et n'a plus le temps de tergiverser.