OL : Le million pour Boateng, c'est donné

OL : Le million pour Boateng, c'est donné

Les suiveurs de l’Olympique Lyonnais en sont bien conscients, leur club n’a pas fait de folies cet été. En dehors de Jérome Boateng.

Un prêt (Emerson), un seul transfert (Shaqiri) et un joueur libre (Boateng), ce n’était certainement pas ce qu’espérait Peter Bosz lors de sa signature. Néanmoins, l’entraineur néerlandais devra faire avec ça désormais. Il pourra aussi s’accrocher, s’il est toujours en place, à l’hiver prochain, puisque son président a promis du mouvement pour renforcer l’attaque notamment. Dans ce secteur de jeu, le départ de Memphis Depay n’a pas été compensé, et cela se voit sur ce début de championnat. Et coté finances, l’OL a en tout cas su compenser l’absence de Ligue des Champions avec plusieurs ventes copieuses. Andersen, Bard, Cornet et Jean Lucas ont permis à Jean-Michel Aulas de récupérer 45 millions d’euros hors bonus. En attendant le départ de Marcelo, qui est poussé dehors par le club rhodanien. 

Dans le même temps, les achats n’ont donc pas été trop coûteux, puisqu’il a fallu dépenser 8 millions d’euros pour se payer Xherdan Shaqiri de Liverpool, et 500.000 euros pour le prêt payant d’Emerson. Et ce vendredi, Le Progrès révèle la prime à la signature pour faire venir Jérôme Boateng. Celle-ci est copieuse, mais pas si importante pour un joueur libre qui arrive du Bayern Munich avec un palmarès long comme le bras. Pour le convaincre de signer en seulement 72 heures, l’OL a donc lâché 1 à 1,5 millions d’euros selon le quotidien régional. Un investissement à étaler sur deux ans et qui demeure un prix très honorable pour faire venir un tel joueur, même s’il n’est bien évidemment plus à son « prime ». En tout cas, cette signature de prestige a eu le don de faire un peu oublier le manque en attaque, et va surtout permettre à Peter Bosz d’espérer aligner une charnière Boateng-Denayer qui se veut rassurante. Même s’il faudra attendre, l’Allemand n’a pas disputé la moindre rencontre depuis le mois de mai dernier et est totalement hors de forme.