OL : Le foot français n'est pas anti-Aulas, c'est promis

OL : Le foot français n'est pas anti-Aulas, c'est promis

Photo Icon Sport

Ces derniers jours et comme c’est le cas depuis le début de la crise sanitaire, Jean-Michel Aulas fait beaucoup parler chez les acteurs du foot français.

Au cours de la semaine, il a notamment été expliqué que les votes des présidents de Ligue 1 de figer le classement à la 28e journée au quotient avaient été décidés dans le but de punir l’OL et son président, trop présent médiatiquement et qui avait fini par agacer tout le monde. Mais pour Nicolas Holveck, le nouveau président du Stade Rennais, il est totalement faux de penser que le football français est en cabale contre Jean-Michel Aulas. Sur l’antenne d’Europe 1, le patron du club breton a tordu le cou à ces rumeurs.

« Il n’y a pas de cabale contre Jean-Michel Aulas ni contre l’OL, on ne peut que les respecter. Mais on ne peut pas remettre en cause une décision présidentielle. On est en démocratie. On doit appliquer ce qu’on nous demande » a résumé Nicolas Holveck, pour qui le foot français n’est pas anti-Aulas, mais n’a simplement pas digéré certains recours extrêmes de JMA, lequel a notamment écrit aux députés afin de contester la décision du gouvernement de stopper la Ligue 1.

Au cours de la même interview, Nicolas Holveck a par ailleurs détaillé les ambitions du Stade Rennais pour les années à venir. « L’objectif est de se battre pour être à chaque fois européen. Encore une fois, troisième, c’est surperformé, mais Rennes a tout ce qu’il faut pour se battre chaque année pour la Coupe d’Europe. On sait que les clubs vont souffrir énormément, au moins on a un petit amortisseur avec la certitude de jouer au moins la Ligue Europa, et surtout une perspective incroyable de pouvoir rejoindre la phase de groupes de la Ligue des champions, graal pour tout footballeur » a-t-il conclu, en attendant de savoir à quelle sauce le Stade Rennais sera mangé en tour préliminaire de la Ligue des Champions.