OL : Laurent Blanc a peur, l'accusation tombe

OL : Laurent Blanc a peur, l'accusation tombe

Arrivé avec l'ambition de remettre l’Olympique Lyonnais sur le devant de la scène, Laurent Blanc est en train de subir un cuisant échec sur le banc de touche du club rhodanien…

Suite à un début de saison compliqué sous les ordres de Peter Bosz, Jean-Michel Aulas a décidé de faire appel à Laurent Blanc pour remettre l’OL dans le droit chemin. Sauf que pour l’instant, le premier bilan de l’ancien sélectionneur de l’équipe de France n’est pas forcément reluisant. Avec trois défaites, deux nuls et quatre victoires au compteur, l’ancien du PSG est bien loin du compte, surtout que Lyon est huitième du championnat à neuf points du Top 5. Autant dire que l’OL est bien parti pour revivre une nouvelle saison blanche, sans Coupe d’Europe. Un mauvais pré-sentiment partagé par Houssem Loussaïef, pour qui Laurent Blanc n’est pas la hauteur des attentes pour le moment sur le banc des Gones.

« Je suis déçu, il ne propose rien ! »

« Je ne comprends rien à ce que fait Laurent Blanc à Lyon. Pourtant, j’accorde souvent le bénéfice du doute à certaines personnes. Après sa prise de fonctions, j’ai compris quand il a dit qu’il allait devoir s’occuper des âmes. Ok, les premières semaines, c’était un travail au niveau psychique et aussi au niveau physique. À ce moment-là, il a proposé deux ou trois choses nouvelles, avec un 3-5-2. Il avait essayé de mettre un meneur de jeu avec Aouar, en associant Lacazette et Dembélé devant. À ce moment-là, on se disait que quelque chose se passait avec un jeu sympa. On s’est dit : Laurent Blanc va apporter sa patte, comme à Bordeaux, quand il avait Gasset à ses côtés. Mais plus le temps avance, et plus Blanc affiche de la peur dans la composition de ses équipes, avec un seul attaquant, le 4-2-3-1… Et depuis la reprise, il est reparti sur le 4-3-3 classique de Bosz. On est reparti avec Toko Ekambi à gauche, un milieu qui ne propose rien. Je suis déçu, il ne propose rien ! Il s’est passé quoi pendant la préparation hivernale ? Toutes les promesses, tout le travail psychologique mis en place, il est où ? Blanc devrait imposer le changement de son équipe. Mais ce n’est pas le cas, vu qu’il doute de ses joueurs… Oui, il a bénéficié d’un effectif qu’il n’a pas choisi à 100%. Mais avec de tels joueurs, il ne doit pas finir 8e… », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui colle donc une énorme pression sur Blanc pour la suite de la saison. En effet, cela sent parfois la peur dans l'attitude et les propos de Laurent Blanc, qui était presque satisfait du petit point pris à Nantes ce mercredi (0-0).