OL : « L’OM, une petite équipe en France », John Textor se fait plaisir

OL : « L’OM, une petite équipe en France », John Textor se fait plaisir

Icon Sport

D'ici la fin de la semaine, John Textor va officiellement prendre les commandes de l'Olympique Lyonnais. Mais actuellement au Brésil, le futur boss de l'OL a fait une bonne blague.

La semaine passée, on a appris que Luis Henrique rejoignait le club brésilien de Botafogo, l’OM ayant accepté de prêter le joueur recruté pour 8 millions d’euros il y a deux ans. Un départ qui n’a pas mis en colère les supporters marseillais, l’attaquant de 20 ans n’ayant pas été assez régulier depuis sa signature avec le vice-champion de France de Ligue 1. Mais en retrouvant Botafogo, Luis Henrique retrouve aussi le propriétaire du club de Rio de Janeiro, un certain John Textor. L’homme d’affaires américain, qui le 29 juillet prochain va officiellement racheter la majorité des actions de l’Olympique Lyonnais à Jean-Michel Aulas, possède en effet cette équipe. Et il était présent pour la présentation officielle de Luis Henrique. L’occasion pour le futur homme fort de l’OL de démontrer qu’il connaissait déjà bien la rivalité entre son Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille, propriété d’un autre businessman américain, Frank McCourt. Au point de faire une petite blague.

L'OM, une très petite équipe pour le futur patron de l'OL

Evoquant la venue de Luis Henrique à Botafogo, John Textor a rappelé de quel club de Ligue 1 arrivait l’attaquant brésilien. « Il a passé un peu de temps à jouer dans une très petite équipe en France qui s’appelle l’Olympique Marseille (sic) Pour ceux d’entre vous qui sont de Lyon, j’espère que vous appréciez ma blague », a lancé, avec un sourire en coin, le futur propriétaire de l’Olympique Lyonnais. De quoi forcément mettre un peu d’animation sur les réseaux sociaux, les supporters de l’OL et de l’OM étant prompts à dégainer lorsque l'on touche à leur club préféré. En tout cas, le successeur de Jean-Michel Aulas a visiblement bien reçu les leçons de l'actuel propriétaire de Lyon, jamais le dernier lorsqu'il s'agissait d'agiter un drapeau rouge sous les yeux du rival marseillais.