OL : L'offre de la Juventus pour Aouar, Aulas va hurler

OL : L'offre de la Juventus pour Aouar, Aulas va hurler

Photo Icon Sport

Après une saison collective compliquée, et en attendant de connaître la destinée de la finale de Coupe de la Ligue et de la reprise de la Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais s'apprête à vivre un mercato délicat.

Jean-Michel Aulas l’a encore répété cette semaine : le mercato estival sera très calme pour les clubs de Ligue 1. Surtout si le championnat de France est le seul à ne pas reprendre au sein de grandes divisions européennes… Face à une perte financière estimée à plus de 500 millions d’euros, les formations de L1 auront encore plus de mal à rivaliser avec leurs concurrents sur le marché des transferts. Ce que l’OL sait parfaitement, surtout qu’en cas de non-qualification pour une Coupe d’Europe la saison prochaine, Lyon pourrait subir un exode massif de joueurs. Si Memphis Depay ou Moussa Dembélé auront probablement des envies d’ailleurs en l’absence de Ligue des Champions, Houssem Aouar, lui, semble clairement sur le départ.

Suite à une bonne saison personnelle, avec neuf buts et sept passes décisives en 37 matchs, le meneur de jeu de l’OL est courtisé par de gros bras européens. Manchester City et le PSG sont notamment à l’affût pour récupérer le joueur de 21 ans. Mais selon le Corriere Dello Sport, la Juventus pourrait rapidement se retrouver en pole position. Car le club de Turin s'apprêterait à dégainer le premier dans ce dossier, avec une offre assez étonnante. Puisque d’après les informations du média italien, la Juve veut proposer un prêt de deux ans avec une option d'achat obligatoire de 50 millions d'euros pour Aouar. Une proposition qui ne plaira pas au président Aulas, qui compte récupérer au moins 50 ME dès cet été, pour pouvoir renflouer les caisses vidées par la crise du Covid-19, et surtout pour pouvoir recruter le potentiel successeur d’Aouar dans la foulée. Mais si Aouar veut aller en Série A pour jouer à la Juve et si Lyon est disposé à le vendre, Aulas ne manquera pas d’évoquer une autre possibilité de transfert avec son ami Andrea Agnelli, le président de la Juventus.