OL : L’Inter veut convaincre Onana de rester à l’Ajax

OL : L’Inter veut convaincre Onana de rester à l’Ajax

Icon Sport

Malgré la présence d’Anthony Lopes, le nouvel entraîneur de l’Olympique Lyonnais Peter Bosz aimerait attirer son ancien gardien à l’Ajax Amsterdam André Onana. Mais le club rhodanien n’est le seul prétendant du Camerounais qui intéresse aussi l’Inter Milan.

André Onana à l’Olympique Lyonnais, c’est loin d’être fait. Le nouvel entraîneur Peter Bosz a réclamé l’arrivée de son ancien gardien à l’Ajax Amsterdam, dont il apprécie notamment le jeu au pied. Mais le club dirigé par Jean-Michel Aulas doit encore s’entendre avec la direction néerlandaise et son portier. Un montant de 8 millions d’euros serait réclamé pour la dernière année de contrat du Camerounais annoncé intéressé par la piste rhodanienne. Mais comme on pouvait s’y attendre, le quatrième de Ligue 1 n’est pas seul sur ce dossier.

L’Inter veut Onana en 2022

En Italie, Calciomercato annonce l’apparition de l’Inter Milan dont les dirigeants auraient rencontré l’agent d’André Onana ces dernières semaines. Ainsi, les Nerazzurri ont pu présenter leur plan différent de celui de l’Olympique Lyonnais. Si les Gones souhaitent conclure un transfert dès cet été, le champion d’Italie, lui, a entamé des discussions pour accueillir l’international camerounais libre l’année prochaine. André Onana deviendrait ainsi le successeur du Slovène Samir Handanovic qui fêtera ses 37 ans dans une semaine.

Rien de très surprenant lorsque l’on sait que l’Inter Milan, soulagé par le transfert à 60 M€ (hors bonus) d’Achraf Hakimi au Paris Saint-Germain, doit encore surveiller ses dépenses au mercato. Attirer un gardien de ce calibre gratuitement l’été prochain serait donc une belle affaire, et visiblement une opportunité intéressante pour le clan André Onana, qui étudierait la proposition milanaise dans laquelle une prime à la signature sera probablement glissée. La balle est dans le camp du portier passé par le centre de formation du FC Barcelone. Sachant que sa suspension pour dopage lui permettra de reprendre l’entraînement le 4 septembre, soit deux mois avant son retour à la compétition.