OL : Harcelé pendant des mois, Lacazette a craqué

OL : Harcelé pendant des mois, Lacazette a craqué

Laissé libre par Arsenal cet été, Alexandre Lacazette ne manquait pas de sollicitations. L’attaquant français a finalement choisi de retrouver l’Olympique Lyonnais qui n’a pas ménagé ses efforts pour le récupérer.

Déterminé à effacer son échec de la saison dernière, l’Olympique Lyonnais s’est donné les moyens de ses ambitions. Le club rhodanien a réalisé un recrutement pertinent et notamment marqué par les retours de Corentin Tolisso et d’Alexandre Lacazette. Laissé libre par Arsenal, l’attaquant français a accepté le défi proposé par son club formateur qui s’est démarqué au milieu des autres formations intéressées.

L'OL n'a pas lâché Lacazette

« J'ai rencontré le président (Jean-Michel Aulas) et Vincent Ponsot (directeur général) au mois de mars. Et dès le mois de mars, j'ai senti vraiment une volonté de leur part, a raconté Alexandre Lacazette à Free Ligue 1. C'est un peu ce qui m'avait manqué dans mes dernières années, ce ressenti d'être voulu, voir ce côté un peu... de l'amour envers le joueur. Honnêtement, chaque semaine, ils appelaient mon agent. »

« Moi, je voulais prendre mon temps, finir la saison. Déjà pour être professionnel par rapport à mon ancien club. Et ensuite, j'ai vu plusieurs offres, a poursuivi le Lyonnais. Vraiment le projet et l'envie qu'ils avaient pour moi, le fait qu'ils croyaient en moi, c'est ce qui a fait pencher la balance. » En effet, Lyon a fait de l’avant-centre son nouveau capitaine. « J'en ai pris conscience et j'assume totalement mes responsabilités, a réagi l’ancien Gunner. Et c'est là où c'est aussi excitant pour moi parce que c'est un nouveau rôle que j'ai et ça me fait plaisir. »

C’est donc en tant que lieutenant de Peter Bosz que le Lyonnais tentera de ramener le groupe vers les sommets de Ligue 1 « Je sais que tout n'est pas encore parfait. Il y a également beaucoup de volonté de la part des joueurs. Le staff, je savais qu'ils avaient envie de mieux faire. Mais je sais que les joueurs sont aussi revanchards par rapport à leur saison précédente. Il y a aussi beaucoup d'engouement des fans, donc ça va forcément nous aider », s’est réjoui Alexandre Lacazette, totalement impliqué dans le projet basé sur l’ADN local.