OL : Grand nom mais petit prix, le dossier Aouar bouge

OL : Grand nom mais petit prix, le dossier Aouar bouge

Très discret cette saison, Houssem Aouar possède néanmoins un profil qui fait rêver deux grands d’Europe. Mais l’OL va devoir revoir son prix à la baisse. 

Auteur d’une saison pour le moment bien décevante, Houssem Aouar sera titulaire ce week-end pour le match face à Lorient. L’occasion de se rappeler au bon souvenir des supporters de l’OL, qui ont vu leur international français disparaitre à plusieurs reprises cette saison. C’est aussi un bon moyen pour le pur lyonnais de se montrer en vue d’un transfert cet été. Le numéro 8 de l’Olympique Lyonnais possède toujours un bon de sortie, comme l’été dernier, où il n’avait pas trouvé preneur malgré des « masterclass » face à la Juventus et Manchester City notamment en Ligue des Champions. Cet été, un gros transfert est toujours à l’étude, surtout que deux clubs de prestige continuent de le suivre de très près. TMW affirme ainsi que la Juventus apprécie toujours autant ses qualités, et les chamboulements prévus cet été au sein de la Vieille Dame pourraient déboucher sur une belle offre.

Même chose du côté du Real Madrid, où on estime que Houssem Aouar pourrait apporter sa touche technique et sa capacité à remonter le ballon pour aider dans l’entrejeu. Au sein du club espagnol, le mercato s’annonce agité mais le tarif du joueur de 22 ans est pour le moment incompatible. Le média italien affirme que l’OL rêve de toujours récupérer 50 ME pour son milieu de terrain sous contrat jusqu’en juin 2023. Un montant impossible à mettre, même si Zinedine Zidane, qui pourrait finalement rester en place cet été, apprécie les qualités d’Aouar. Selon la presse espagnole, le Real Madrid serait plus dans l’idée de mettre un montant autour de 30 ME pour faire venir le numéro 8 de l’OL. A l’heure où les finances de tous les clubs français sont dans le rouge, il n’est pas certain que Jean-Michel Aulas fasse la fine bouche, alors qu’il n’avait eu aucune offre concrète pour son joueur l’été dernier.