OL : Gouiri l'avoue, ces critiques ne passaient pas

OL : Gouiri l'avoue, ces critiques ne passaient pas

Photo Icon Sport

Transféré cet été pour sept millions d’euros en provenance de l’Olympique Lyonnais, Amine Gouiri est l’un des bons coups de l’intersaison niçoise.

Annoncé comme un des espoirs les plus prometteurs au centre de formation de l’OL depuis plusieurs années, le jeune attaquant n’a finalement jamais eu sa chance dans le Rhône. Blessé aux ligaments croisés en aout 2018, il a décidé de rebondir à Nice, où il brille sous les ordres de Patrick Vieira. Depuis le début de la saison, il est impliqué dans neufs buts (six buts, trois passes décisives) en douze matchs toutes compétitions confondues. Dans un entretien accordé à l’Equipe, Amine Gouiri révèle les raisons qui l’ont poussé à quitter l’OL.

« Jouer encore en N2 à 20 ans ? Non. J’entendais les gens dire "Gouiri a eu trois coach (Genesio, Sylvinho, Garcia), s’il ne joue pas, c’est qu’il doit avoir des problèmes de comportement, il ne doit pas bosser." Sauf qu’on voit aujourd’hui que ce n’était pas fondé. Je pense que pour un jeune de Lyon, c’est plus dur de percer maintenant. L’an dernier, j’avais lu dans l’Equipe que Moussa Dembélé était le joueur le plus utilisé en Europe, et je ne jouais pas. Même avant Garcia, il fallait qu’il y ait un blessé ou un suspendu, ce n’était pas par rapport au mérite de la semaine. Je n’ai pas de regret car j’ai tout donné », a assuré celui qui enchaine aussi les buts avec l’équipe de France espoirs. L’avenir nous dira si l’Olympique Lyonnais regrettera le départ de Gouiri, à un poste où les Gones ont déboursé plus d’une vingtaine de millions d’euros pour recruter Karl Toko-Ekambi et Tino Kadewere…