OL : Galtier, Marcelo… Révélations sur la chute de Juninho à Lyon

OL : Galtier, Marcelo… Révélations sur la chute de Juninho à Lyon

Attendu comme le messie lors de son retour à l’Olympique Lyonnais en 2019, Juninho va finalement partir par la toute petite porte deux ans et demi après. Tout cela parce que certains membres de l’OL ne lui ont pas facilité la tâche dans sa mission de directeur sportif…

Juninho est revenu dans le club rhodanien avec de grandes ambitions en tête. Considéré comme une légende vivante depuis qu’il a remporté les sept titres de champion de France glanés dans l’histoire de l’OL entre 2002 et 2008, le Brésilien avait toutes les cartes en main pour remettre les Gones dans le haut du panier. Sauf que quelques semaines après sa prise de fonction en tant que directeur sportif, les doutes ont vite gagné la direction de l’OL. Il faut dire que l’échec avec Sylvinho, arrivé pendant l’été 2019 avant d’être remercié dès le mois d’octobre, a enlevé beaucoup de crédit à Juninho. Surtout que dans la foulée, le choix de prendre Rudi Garcia n’a pas vraiment été le sien. Et malgré le joli parcours jusqu’en demi-finales de la Ligue des Champions en 2020 et le titre honorifique de champion d'automne qui a suivi, Juninho s’est vite liquéfié à Lyon. 

Le gros raté de Juninho dans le dossier Galtier

Encore plus depuis le dernier gros couac, celui dans le dossier Christophe Galtier. Priorité de Juninho pour prendre la suite de Garcia en fin de saison dernière, l’entraîneur du LOSC a finalement opté pour le projet de Nice, vu qu’il n’a pas vraiment été convaincu par le discours de Juni. Selon RMC, lors de l’entretien entre Galtier et la direction lyonnaise, le DS de l’OL a été mis en difficulté par le meilleur coach de la L1 la saison passée. Et notamment sur le mercato, quand Galtier a réclamé l’arrivée d’un défenseur central gaucher et que Juni lui a répondu : « C'est difficile à trouver ». S’il a manqué cet oral avec Galtier, c’est aussi parce que Juninho avait écouté les attaques de Garcia sur RMC juste avant. Mais malgré tout, le mal était fait, et « une partie des dirigeants lyonnais lui en voudront de ne pas avoir été à la hauteur »

Marcelo, la goutte de trop pour Juninho

Par la suite, les reproches se sont aussi multipliés, comme le raconte Edward Jay : « Entre la déception de sa sortie sur RMC sans être prévenu du contenu (lui qui souhaite être au courant de tout), la prolongation de contrat de son compatriote Marcelo en mars 2021 qui n'est pas totalement le fait de Rudi Garcia, cette absence dans une période difficile et les échos de ses non-passages à l'Académie de l'OL à Meyzieu (située à 5km du centre d'entraînement) depuis son arrivée en juin 2019, Jean-Michel Aulas chemine tranquillement vers une décision qu'il doit prendre : se séparer de l'idole ». Au final, le président lyonnais a donc choisi Vincent Ponsot plutôt que Juninho. Et ne voyant aucune raison de rester jusqu’à la fin de la saison, sachant que le budget mercato sera serré en janvier prochain et parce que l’OL a fait venir Alain Caveglia au lieu d’anciens de sa génération pour l’épauler au recrutement, Juninho a donc décidé d’anticiper son départ dès la trêve hivernale. Une fuite qui ne sera donc pas regrettée au sein du club lyonnais…