OL : Depay fait le fou, Reine-Adelaïde refuse de l’imiter

OL : Depay fait le fou, Reine-Adelaïde refuse de l’imiter

Photo Icon Sport

Le 15 décembre dernier, l’Olympique Lyonnais sombrait dans le chaos. Battu par Rennes (0-1) au Groupama Stadium, le club rhodanien perdait Memphis Depay et Jeff Reine-Adelaïde sur blessure.

Les deux joueurs, victimes d’une rupture des ligaments croisés le même jour, ne devraient pas rejouer cette saison. Cela apparaissait comme une évidence mais Memphis Depay a décidé de défier la science, en suivant un protocole de récupération très exigeant dans le but de participer à l’Euro 2020 avec les Pays-Bas. Le capitaine de l’OL travaille du matin au soir pour récupérer le plus rapidement de sa blessure, ce qui inquiète les dirigeants de l’Olympique Lyonnais, lesquels craignent une rechute. De son côté, Jeff Reine-Adelaïde est beaucoup plus prudent, selon les informations obtenues par France-Football. Le média indique que le meneur de jeu de l’OL s’est fixé comme objectif de participer aux Jeux Olympiques, début août.

JRA rêve quand même des JO

En revanche, il ne souhaite pas précipiter son retour et prendre le moindre risque dans l’optique de la saison prochaine avec l’Olympique Lyonnais. Ainsi, Jeff Reine-Adelaïde a passé trois semaines à Clairefontaine afin de suivre un protocole plus classique, bien moins agressif et éprouvant que celui de Memphis Depay. Il y a quelques jours, Jeff Reine-Adelaïde est revenu à Lyon afin de poursuivre sa rééducation. La Fédération française de football se veut très prudente avec Jeff Reine-Adelaïde puisque ce dernier reviendra à Clairefontaine prochainement. La prudence est donc de mise avec l’ancien joueur d’Angers, recruté par l’OL contre 25 ME l’été dernier. Conscient qu’une rechute serait peut-être fatale pour son intégration à Lyon, où il commençait seulement à devenir titulaire avant sa blessure, Jeff Reine-Adelaïde ne commettra pas l’erreur de revenir trop vite. Une attitude grandement appréciée par les dirigeants lyonnais, de Jean-Michel Aulas à Juninho en passant par Rudi Garcia. Reste à voir si, malgré cette prudence, Reine-Adelaïde atteindra son objectif de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo avec la France.