OL : Dembélé vendu au mercato, Rudi Garcia se lâche

OL : Dembélé vendu au mercato, Rudi Garcia se lâche

Icon Sport

Cet hiver, l’Olympique Lyonnais a enregistré un départ au mercato, celui de Moussa Dembélé à l’Atlético de Madrid.

L’attaquant tricolore a fait ses valises pour l’Atlético de Madrid, où il a été prêté avec une option d’achat estimée à environ 33 ME. Remplaçant aux yeux de Rudi Garcia dans la capitale des Gaules, l’ancien buteur du Celtic Glasgow a néanmoins déçu son entraîneur en faisant le choix de quitter l’OL. En effet, dans une interview accordée à BeInSports, Rudi Garcia a révélé qu’il avait tenté de retenir Moussa Dembélé, mais que celui-ci avait fait part de sa démotivation quant au projet de l’Olympique Lyonnais en raison de son manque de temps de jeu. Le coach lyonnais a par ailleurs profité de sa présence dans l’émission d’Alexandre Ruiz pour glisser un joli tacle au FC Barcelone au sujet de Memphis Depay.

Garcia voulait garder Dembélé

« Le mercato hivernal s’est très bien passé. Il y a toutefois un nouveau paramètre en ces temps de pandémie, les clubs souffrent économiquement. Juninho s’occupe du marché des transferts avec Bruno Cheyrou, et moi pas trop. Notre groupe est bien équilibré avec plein de jeunes Lyonnais. On a vraiment besoin de tout le monde si on veut finir dans les trois et se qualifier pour la Ligue des Champions. Il n’y avait pas de débat au mercato d’hiver sur les départs d’Aouar et de Depay. Le président nous a écouté, on ne voulait pas toucher à l’effectif. Il y a simplement eu le départ de Dembélé, qui a choisi de rejoindre l’Atlético de Madrid. C’est un peu décevant car j’aurais aimé le garder mais il n’était plus vraiment motivé pour rester à Lyon. Slimani va beaucoup nous aider » a confié Rudi Garcia avant d’évoquer brièvement son capitaine Memphis Depay. « J'ai lu que Ronald Koeman s'était un peu offusqué que le PSG parlait de Lionel Messi au club avant une rencontre de Ligue des champions. Lui ne s'est pas gêné, même après le mercato, de parler de Memphis Depay. Cela s'appelle l'arroseur arrosé ». Cela s’appelle être taquin de la part d’un Rudi Garcia particulièrement heureux d’avoir conservé son joueur majeur cet hiver.