OL : Danger à Lyon, Daniel Riolo tire le signal d'alarme

OL : Danger à Lyon, Daniel Riolo tire le signal d'alarme

Icon Sport

A une semaine de la fin du mercato, l'Olympique Lyonnais n'a pas encore accéléré dans sa gestion des départs. Et cela pourrait devenir un vrai sujet d'inquiétude pour Peter Bosz à l'entame d'une saison sans coupe d'Europe.

Deux victoires en deux matchs de Ligue 1 au Groupama Stadium. Pour l’instant, Alexandre Lacazette et ses coéquipiers sont sur un petit nuage, et avec eux c’est tout le peuple lyonnais qui veut croire que cette saison sera celle du retour au sommet du Championnat de l’Olympique Lyonnais. Cependant, Bruno Cheyrou, patron de la cellule recrutement de l’OL, ne l’a pas caché, il y a une nécessité à faire partir des joueurs, l’effectif de Peter Bosz étant important et même trop important. Sur le papier, c’est simple, mais dans la pratique, le club de Jean-Michel Aulas n’arrive pas à se débarrasser de certains « indésirables », et ne parvient pas non plus à faire le gros transfert qui pourrait remplir les caisses. Jérôme Boateng, Houssem Aouar, Moussa Dembélé et d’autres joueurs promis à partir sont toujours présents, et cela pourrait rapidement devenir un énorme problème. Daniel Riolo a précisé pourquoi il s’inquiétait tant pour Lyon à ce stade de la saison.

L’OL a beaucoup de joueurs et peu de matchs

Le journaliste de RMC a réellement peur que face à ce vestiaire surchargé, Peter Bosz finisse par se retrouver dans une situation impossible à contrôler, le calendrier de l’OL ne permettant pas les rotations. « Je m’interroge sur la façon dont Peter Bosz peut gérer un tel effectif avec un match par semaine. Car ça c’est nouveau ça à l’OL, petite ou grande, Lyon c’était Coupe d’Europe tous les ans. Même pour les supporters c’est un choc, car là tout le monde va se faire chi… pendant la semaine. Sur les 20 dernières années, les supporters de Lyon avaient deux matchs par semaine. Là, cette espèce de ronronnement, à moins que l’OL joue la course au podium, ça va être morose. Et pour viser le podium, il ne va pas falloir qu’il y ait des problèmes dans le vestiaire et que certains joueurs se sentent mis de côté, que Peter Bosz se retrouve avec une gestion hyper compliquée et c’est quand même ce qui risque de se passer. Gros ego ou pas gros ego, à un moment dans le vestiaire, les milieux de terrain qui ne vont pas jouer, les attaquants qui ne vont pas jouer, ça va les saouler. D’ici la fin août, ils vont redimensionner l’effectif, je ne vois pas Dembélé rester, ça me paraît impensable qu’il soit remplaçant sur une telle saison à un match par semaine, et j’ai peur que Paqueta se barre, s’il ne va pas se passer un truc avec Newcastle. Ils ne refuseront pas l’offre », annonce Daniel Riolo, qui s’attend donc à quelques jours agités du côté de Lyon.