OL : Ce pêché de gourmandise, ça coute des points

OL : Ce pêché de gourmandise, ça coute des points

L’Olympique Lyonnais a réalisé un match de bonne facture au Parc des Princes ce dimanche. Mais au final, l’OL est reparti avec zéro point, mettant un terme à sa belle série de trois victoires consécutives.

Un échec sur le plan comptable, même si les joueurs de Peter Bosz peuvent avoir beaucoup de regrets par rapport aux décisions arbitrales, et au scénario du match avec ce but de Mauro Icardi à la dernière seconde. L’attaquant argentin s’est retrouvé tout seule dans la surface sur un centre de Mbappé, dans une fin de rencontre échevelée. Un peu trop au goût de Sidney Govou, qui aurait aimé voir un peu plus d’intelligence dans la gestion des dernières minutes de la part de l'OL. Pour le consultant de Canal+ qui s’est exprimé dans les colonnes du Progrès, une meilleure maitrise du match aurait permis d’éviter la défaite, mais l’OL a voulu trop bien faire en allant chercher la victoire. 

« En une semaine, on a vu un Lyon intéressant, en coupe d’Europe comme à Paris. Mais il manque encore beaucoup de choses. À Glasgow, il y a eu certes la victoire, mais elle est un peu en trompe-l’œil. Si les Rangers ont un bon attaquant, le scénario est tout autre au bout de trente minutes. Ce qui me fait dire que l’OL est dans le bon sens, c’est que l’état d’esprit est bon. Les joueurs acceptent de faire des courses, mais il manque encore une culture de la gagne. Il fallait accepter de ne pas perdre à Paris plutôt que de chercher à gagner. Lyon a perdu le match à trop se vouloir beau, à ne pas jouer le match nul sur les dernières minutes. Parce que quand on se pense meilleur que Paris, on veut jouer, et on perd. C’est, je pense, un manque d’expérience. Car un nul aurait été un excellent résultat. En tant que joueur, j’aurai joué le nul plutôt que vouloir jouer coûte que coûte pour gagner ce match », a livré Sidney Govou, qui fait un peu la morale aux joueurs lyonnais sur cet emballement qui leur aura finalement coûté un point à ses yeux.