OL : Carvalho dit non, Aouar garde espoir

OL : Carvalho dit non, Aouar garde espoir

Afin de conclure le transfert d’Houssem Aouar, le Betis Séville a proposé l’idée d’un échange avec William Carvalho. Mais le Portugais refuse de rejoindre la formation de Ligue 1 et complique sérieusement le départ du Gone en Andalousie.

Régulièrement annoncé sur le départ depuis près de deux ans, Houssem Aouar a cette fois de grandes chances de quitter l’Olympique Lyonnais. Ses dirigeants, certes gourmands pour l’indemnité de son transfert, ne prendront sûrement pas le risque de le voir partir librement l’année prochaine. C’est pourquoi le Betis Séville se montre confiant. Le pensionnaire de Liga serait prêt à attendre la fin du bail du Français pour le récupérer gratuitement.

Mais dans l’idéal, la formation andalouse, qui a convaincu Houssem Aouar de la qualité de son projet, aimerait parvenir à un accord dès cet été. Les deux clubs semblaient sur la bonne voie lorsqu’un échange a été proposé avec William Carvalho. Seulement voilà, le média Estadio Deportivo confirme que le Portugais n’est pas intéressé par un départ à l’Olympique Lyonnais. Autant dire que son refus complique la donne pour le Betis Séville, condamné à attendre une éventuelle recette ou à une baisse des exigences lyonnaises (15 M€). On peut penser que Peter Bosz sera également déçu, lui qui dressait un portrait de la sentinelle idéale très proche du profil de William Carvalho.

Carvalho correspondait au profil de Bosz

« Déjà, il est nécessaire de dire qu'au poste de sentinelle, un milieu de terrain n'a que très peu de temps pour jouer. A mon avis, c'est le rôle le plus compliqué dans mon équipe. Ce joueur doit être intelligent et savoir parfaitement se positionner. Et il doit être costaud parce que contre de bons milieux offensifs, il devra forcément aller aux duels. Mais il doit aussi savoir manier le ballon. Lorsque l'on ressort le ballon, cela commence à ce poste précisément. Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui ont toutes ces qualités réunies », confiait cette semaine le coach des Gones, en quête de la perle rare.