OL : Aulas menace de quitter Lyon !

OL : Aulas menace de quitter Lyon !

Icon Sport

Scandalisé par l'attitude de certains supporters de l'Olympique Lyonnais ce samedi à l'encontre de Karl Toko Ekambi, Jean-Michel Aulas a annoncé qu'il était prêt à abandonner l'OL, lassé de ces soucis à répétition.

Malgré la belle victoire de l’OL ce samedi contre Montpellier (5-2), Jean-Michel Aulas avait la mine des mauvais jours dans les couloirs du Groupama Stadium. Et si le président lyonnais affichait ainsi son mécontentement et surtout sa lassitude, c’est une nouvelle fois à cause du comportement de certains supporters issus des Bad Gones. Visiblement en froid avec Karl Toko Ekambi, ces derniers n’ont pas apprécié que le buteur camerounais leur demande de se taire en célébrant son but face au MHSC. Cela a valu des insultes et des sifflets jusqu’à la fin du match, tandis qu’une autre partie du Groupama Stadium applaudissait Toko Ekambi et huait les Ultras. Cette cacophonie a fait grimper la température et a surtout agacé le groupe de Peter Bosz. Prenant rapidement la parole, Jean-Michel Aulas a confié qu’il n’en pouvait plus de ce comportement d’une minorité de fans lyonnais, et qu’il était prêt à jeter l’éponge si cela devait durer.

Aulas prêt à quitter Lyon dès maintenant

Le patron de l’Olympique Lyonnais est clairement au taquet. « C’est triste cette réaction d'une toute petite partie d'un groupe historique de supporters. Karl ne s'est pas rendu compte de ce qu'il a fait lors de sa célébration. Si Karl a eu cette mauvaise réaction, c'est qu'il avait été maltraité avant. J'avais donné un rendez-vous vendredi, mais seul le Virage Sud est venu (...) Merci aux joueurs, au coach et a la quasi-totalité des supporters qui se sont retournés contre cette situation que je ne peux admettre. J’ai passé des heures à m'expliquer, les choses ont été dites avec un groupe. Je vais discuter avec l'autre groupe, car je ne peux pas imaginer qu'on prépare Marseille dans ces conditions (...) On a franchi une situation qui, pour moi, n'est pas acceptable. Si ça doit perdurer, je préfère m'en aller. Le foot ce n'est pas ça. Quand on est président depuis 35 ans d'un club qu'on aime avec passion, on ne peut pas rester indemne face à ce genre de chose », a prévenu Jean-Michel Aulas, à un moment où de nouveaux actionnaires pourraient rejoindre OL Groupe, ce qui évidemment n'est pas anodin.